Fin de fièvre du vendredi.

Allez, encore une dure semaine de bouclée (ou à  peu près), commencée avec une fièvre atomique et de la morve plein les deux narines, et de la tremblotte dans tous les membres, et qui se termine dans un état commençant à  être plus normal, une seule narine qui coule encore, pour faire joli en rendez-vous, un petit trente-neuf non pas de taille, mais de fébrilité (je remercie le labo qui commercialise l'Advil) et quelques dossiers de perdus, mais l'immense majorité gagnée de façon écrasante, comme d'habitude1 ...

Trois petits trucs gentillets pour le weekend, de trois très différents degrés. Lire la suite

  1. Vous connaissez la rengaine : laissez-moi dire, ça ne coûte rien à  personne, et moi ça me plait ! []

Léger Mô nique !

Je suis désolé du caractère évidemment grossier du titre titre de cette brève, qui évidemment n'a pour but que de commettre le jeu de mots le plus mauvais possible du vendredi...

Simplement pour vous signaler que j'ai pondu un petit truc sur un infinitésimal bout de la fameuse réforme Léger, la suppression du secret de l'instruction vis-à -vis de tous les intervenants à  la procédure... Sauf évidemment devinez qui ? Lire la suite

Mais qui sera Flipper ?

Je sais bien que la plupart des gens normaux, comprenez ceux qui ne se baladent pas d'une part, à  Lille, et d'autre part, systématiquement en robe noire avec un lapin mort et son enfant-lapin mort également pendus dans le dos, et un filtre à  café pendu sous le menton, comprenez donc tout le monde à  part les avocats au Barreau de Lille, n'en a pas obligatoirement grand chose à  faire, mais j'avais quand-même envie d'en parler, alors voilà  : bientôt, lesdits avocats vont élire leur futur nouveau Bâtonnier, que l'on nomme dans un premier temps, exactement comme en royauté, le Dauphin1 .

Si, par impossible, vous ne le savez pas déjà , cet article ne sera pas seulement un hommage aux trois malades mentaux qui se présentent volontairement il y a des masochistes dans la profession candidats à  ce poste prestigieux, mais se veut profiter de l'évènement pour vous expliquer un peu comment fonctionnent les instances de la profession d'avocat -vous allez voir, ça va pas traîner. Lire la suite

  1. D'où, effectivement, ce titre drôle au possible, qui, je le signale aux jeunes égarés parmi les lecteurs normaux, fait référence à  un feuilleton culte de mon enfance, Flipper le Dauphin -c'était l'histoire d'une jeune gamin et de "son" super gentil et super-intelligent dauphin, qui passait sa vie à  sauver des gens, aucune scène de violence ou de sexe, autant vous dire que ça n'aurait aucun intérêt aujourd'hui ! []

De l’air ! Pur !

Une très brève petite note pour que nous ne restions pas sur les marasmes humains et politiques des autres, ni sur de la colère, ou que nous sortions des nôtres : quelques outils de véritables respirations pour ce week-end !

D'abord, voilà  que sort une bande dessinée dont je trouve que la couverture, à  elle seule, dont je pique très illégalement un bout du dessin, mais c'est pour la bonne cause, est magnifique et tendre, belle, et douce, et un peu effrayante... Lire la suite

Oh, Mô micro !

Comme vous le savez, j'ai lancé une vaste consultation, mondiale, sur les gadgets et autres extensions et paramètres enjolivant, mais ralentissant, ce blog béni des Dieux, à  laquelle, et je les en remercie, maints lecteurs, y compris les plus discrets, ont bien voulu répondre en masse.1 Lire la suite

  1. Et, au fait, petite note à  destination des moins de vingt ans : le titre de cette brève est issu d'une vieille pub pour une marque de lessive, où des singes étaient torturés pour en vanter les mérites -c'était le bon temps... []