Auto-Mô-tôt

Je sais parfaitement que ce jeu de Mô, vous permettant de vous abonner à  mes articles en recevant un mail à  chaque fois que j’en commettrai un, est le plus lamentable de tout ce blog, ce qui n’est pas peu dire.

Mais il exprime vaguement tout de même l’idée…

D’autant que l’abonné aux mails recevra la notification d’un nouvel article très tôt dans la journée (oui, oui, plutôt le matin, j’écris tôt…), le jour de sa parution, donc ça correspond…

Et puis surtout, je n’ai pour l’instant pas mieux en réserve : si vous passez par là  et que vous n’avez que ça à  faire, j’ouvre ici le grand concours de l’amélioration de ce titre de page…

Le gagnant remportera une bavette (nom usuel) un rabat encore sale et oint de ma sueur de cou, que je lui dédicacerai avec tout le respect qui lui sera dès lors dû..!

 


 

 

 

11 Commentaires

  1. HUJ Robert (Thorj Rube sur Facebook, c'est mon anagramme)
    Bonjour Maître, Courage quant tu nous tiens c'est pour la VIE ! Je suis de ceux là aussi et je ne lâche jamais devant l'intolérable, l'inadmissible et surtout l'injustice ..... Retraité aujourd'hui ! Si je pouvais revivre ma vie, je vivrais ce que j'ai vécu en accéléré pour devenir trés vite avocat et être un HOMME LIBRE ..... Qu'en pensez vous ? Cordialement votre :)
  2. Didier
    Bonjour, Je viens de vous découvrir au travers d,un article tweeté par votre consoeur mme Soubré! Comme quoi, la technologie a quand même du bon! Votrearticle sur cette femme battue et ses enfants violès m'a, je dois l'admettre, ému au plus haut point. Merci pour vos écrits et continue, Cordialement Didier
  3. Je découvre et j'apprécie à sa juste mesure votre "liberté de penser" vis-à-vis de ceux qui nous gouvernent... Votre "Auto-Mô-Tôt" me ramenant directement à mon combat personnel, je prends contact et espère avoir le plaisir de qqes échanges avec vous sur les "privations de libertés" du régime actuel, et sur "l'impunité de juges de droit divin" qui n'a rien à faire dans une prétendue démocratie.... Je serais heureux de vous parler au téléphone, à l'occasion... 02 62 41 79 77 (+répondeur) et gsm 06 92 87 63 57 http://clair-delire.re Cordialement et "en union de combat"?....
  4. Frédéric DAMIEN
    "Maître Mô", voyez-vous ça :) Suite article de 20minutes vu par hasard, je viens de découvrir votre bouffée d'air, mon cher ... aah, c'était donc ça ... Et sur la première page, que ... ah non hein ! :evil: Bon, Jean-Yves, digne fils de prof de lettres, grand Zlô de l'arbre bleu, "ouvre bien grand tes oreilles" (ah non, pas çaaaa !), on va tout reprendre depuis le début, c'est pas possible, ça ! Et c'est un indigne fils de prof de math qui va te chaperonner, "mate un peu ça, si c'est pas beau !". L'exception phonétique est une bizarrerie de la langue française. Mais tellement originale et sympathique, en même temps, qu'elle ne peut être ignorée, surtout par une vieille personne de 44 ans. L'impératif singulier des verbes du 1er groupe ne prend JAMAIS de "s". "Ramènes-toi, bouffon" ?? mais noooon, bon sang d'bonsoir de saperlipopette ! "Ramène-toi, bouffon" Booon, okay, "Ramènes-toi" ça fait plus authentiquement d'jeun's, d'accord. Mais quand même. "Mange ta soupe, l'élastique y'est tindu", "Couche-toi là, Marie", "Cambre. Mais cambre, bourrique !" "Outch, vise un peu la gonzesse" "Arrive ichi biloute" etc etc Jamais de "s" pour le singulier des verbes en "er" donc. "Révise ta grammaire" "Applique toi" "Ecoute quand on te parle" "Corrige tes fautes" "Paye ta tournée" "Remonte ta braguette" "Pète un coup, ça ira mieux" JAMAIS - DE - "S" Plus jamais. Je te surveille. Si-sssi :) Jamais de "s", sauf quand il en prend un, pour faire chier, et au titre de l'exception phonétique, quel joli concept, tellement poétique :mrgreen: . "C'est bon les épinards, manges-en" "C'est les soldes, fonces-y !" Bon, ça, c'est fait. "Tremble, carcasse" , j'attaque la lecture de la seconde page ...
  5. Magali Lardeux
    Bonjour, je suis doctorante en droit de la famille, chargée de TD, ancienne assistance de jutice au parquet du TGI de TOULON dans le Var, et peut être future avocate.... Je vous lis avec plaisir et délectation depuis longtemps, le droit pénal et la procédure pénale me passionnant. Je vous remercie pour ces beaux "Môts"

Fin des commentaires


SI VOUS SOUHAITEZ COMMENTER, PETIT MÔ :
- Les commentaires sont "imbriqués", ce qui ne signifie pas qu'ils s'accouplent, mais que l'on peut y répondre directement (via le lien "Répondre" affiché sous chacun d'entre eux), votre réponse s'affichant alors non plus ici, mais juste sous le commentaire concerné.
- Les articles de ce blog, contrairement aux décisions de justice, peuvent être commentés en tous sens, en vous remerciant simplement par avance de respecter vos contradicteurs (j'ai rarement eu à modérer en ces jolies pages et je souhaite que ça continue...) et de bien vouloir faire des phrases et non pas des sms...
- La maison ne reculant devant rien pour le confort de ses commentateurs, la barre d'outils ci-dessous vous permet quelques petites mises en forme, vous pouvez utiliser mes smileys d'avocat il suffit de cliquer dessus, et vous pourrez par ailleurs vous corriger durant quelques minutes après envoi en éditant votre prose si besoin.
- Pour ceux dont les yeux auraient trop de mal avec le formulaire de base, cliquez sur l'icône qui affichera votre commentaire en plein écran, avec une lisibilité nettement plus importante.
- Si vous n'avez pas encore votre représentation personnalisée sur le Web, vous pouvez l'enregistrer trés facilement sur Gravatar , selon une procédure, évidemment gratuite, trés rapide et simple : c'est plus joli d'avoir à côté de vos MÔ´s l'avatar, valable ici comme ailleurs, que vous vous serez choisi vous-même, plutôt que l'austère et symbolique avocat noir qui s'affichera à  défaut...
- Merci de n'insérer que deux liens au maximum dans le texte de votre commentaire et de n'utiliser que deux mots maximum pour votre pseudo : votre texte serait, au-delà, irrémédiablement et automatiquement détruit en tant que spam...
Voilà, je ne vous retiens plus ; au plaisir de vous lire, critique ou pas évidemment.

Commenter

(Nom ou pseudo et adresse mail nécessaires, merci. Votre adresse ne sera pas publiée.)

Cliquez pour utiliser les smileys :

Vous notifier les futurs commentaires de cet article par email ? Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.