Mô-teur

[Note préliminaire : j’ai posté la première mouture de cette page le… 23 juin 2008. Il y a plus de 11 ans à la date où je l’édite à nouveau ! Le temps… Le temps passe aussi vite qu’une lame écumante un jour de tempête à la surface de la Manche, et elle n’est toujours pas achevée ; mais j’y (re) travaille, comme à toutes les pages de ce blog, nouvelle version. Certains liens ci-dessous sont morts, d’autres sont nés depuis… Patience, je mets tout ça à jour aussi vite que possible…]

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est mo_mur_mini.jpg.
C’est long, je sais, et les journées sont courtes ; je vous comprends : moi-même…
Mô mur gauche
… 27 ans de glande à l’audience ne m’ont jamais appris ce truc étrange : la patience !

J’ai souhaité, sur cette page, et sa ou ses sous-pages, vous communiquer les informations techniques qui ont successivement permis au béotien que j’étais (et demeure largement), ignorant total de ce qu’était un code html, un fichier php ou une feuille de style css 1 il y a encore quatre mois 2 de construire ce blog, ce qui me permettra au passage de remercier tous ceux qui m’y ont aidé, de près ou de loin, à  l’insu de leur plein gré ou pas…

Allez, à  suivre étape par étape dans les pages-filles de cette courte page-mère, pages-filles où vous trouverez également tous les liens possibles et imaginables nécessaires à  l’existence de ce magnifique écrin de joliesse -je me le dis à  moi-même, ce qui ne se fait pas, mais je fais ici ce que je veux !

LA GENÈSE vous explique mes choix de base.

PREMIERS PAS vous permettra peut-être d’éviter les galères incontournables quand on se lance et qu’on n’y connaît rien.

PERFECTIONNEMENTS devrait vous aider à  avancer plus rapidement vers le blog que vous voulez exactement.

LES FINESSES vous fera part des « trucs » qu’on finit par comprendre, mais auxquels vous accéderez ainsi plus vite que je ne l’ai fait…

ADRESSES UTILES comporte la liste des sites nécessaires.

A MOI, CODE, DEUX MÔS enfin, c’est à dire la page suivante, vous permet de télécharger les fichiers particuliers que j’ai été amené à  collecter ou même à  créer (ou faire créer, soyons modeste pour une fois) pour obtenir ce que je voulais : si telle ou telle fonction remarquée ici et pas ailleurs vous intéresse, ses fichiers sont sûrement là  (et peuvent si trouver si vous me le demandez), de même, beaucoup, que les traductions actualisées et en français des plugins, lorsqu’elles n’existent pas ailleurs.

Voilà , vous aurez tout ! N’hésitez pas par ailleurs à  me poser toutes les questions que vous voulez, la page Mots à  Mô est aussi faite pour ça !

LA GENÈSE

A tout seigneur, tout honneur : je veux saluer d’abord Cyril Raffin, sans qui je n’aurais même pas eu l’idée de tenter cette chose – et je vous serais reconnaissant de bien vouloir penser que ç’aurait été dommage !

Cyril est un ami, l’un de ces rares amis, déjà  rares en eux-mêmes, qu’on rencontre et qu’on garde après la trentaine, parce qu’on devient de plus en plus exigeant… (Mais aussi moins con : il est à  la fois passionné de foot et marseillais, c’est à  dire en principe totalement improbable dans ma sphère, et pourtant…)

Nous nous sommes rencontrés parce que nos vies privées comportent une particularité commune, nos magnifiques épouses faisant le même métier, que je ne peux dévoiler ici sinon tout le Barreau de Lille saura qui je suis (ce qui est déjà  le cas je le crains…)3 .

Il en a une lui-même : il est informaticien. Enfin, je crois… Vous pouvez jeter un oeil chez lui, et si vous parvenez à  me dire ensuite ce qu’il fait exactement, chapeau ! Moi, j’ai toujours pensé qu’en réalité il est agent secret, mais bref…

J’adore écrire depuis tout petit, et c’est Cyril qui, le premier, m’a donné l’idée du blog et m’a présenté Blogger.

Idéal pour tester, effectivement, inscription simplissime et usage aussi, rien à  connaître à  rien.

Problème : très rapidement, alors que j’avais paramétré un thème et posté deux ou trois articles (les premiers importés ici), et commençais sans le savoir à  tomber dans une dépendance nocturne importante à  la connexion (Cyril, je ne te l’ai jamais dit, mais tu ne sais pas à  quel point ma femme et mon fils te remercient..!), je m’apercevais que la simplicité de Blogger impliquait aussi ses limites : très dur de réellement personnaliser son site, et d’obtenir exactement ce que l’on souhaite, tant sur la forme que sur le fond…

Et il y a eu LE jour : on en avait un peu discuté par mails, et ce jour là , nous étions légèrement ivres, suite à  un déjeuner un tout petit peu humide (Quelques coupettes apéritives et deux bouteilles de blanc à  deux, à  nos âges rien de grave… Pensions-nous !), lorsque, de retour au cabinet, Cyril me parla d’OVH puis de WordPress.

Comme je ne savais pas ce que c’était, nous nous mîmes immédiatement, dans un brouillard, devant mon écran de pc, et, en cinq minutes, j’achetais successivement sur ses conseils deux noms de domaine, ainsi que de l’espace, chez OVH, qui est mon hébergeur depuis vous l’aurez compris, et installais aussitôt le module permettant la mise en route de WordPress sur l’un de ces domaines, maitremo.fr.

Il allait s’avérer par la suite que je m’étais totalement trompé de Siret pour l’achat et avait enregistré mon cabinet et non pas moi, que le second domaine était planté, que l’espace acheté, un peu cher, ne correspondait pas à  mon besoin, que le module WordPress installait une vieille version à  mettre à  jour, etc… Un mois de boulot et de tractations diverses pour cinq minutes de tapotis compulsifs sur mon clavier (si vous voulez vous lancer et avez un ami informaticien ou espion, ne vous excitez pas parce qu’il vous dit tout le temps « mais si c’est facile », calmez-le et réfléchissez !), mais enfin ça y était : Maître Mô avait son « cabinet » virtuel !

PREMIERS PAS

[En cours de rédaction]

PERFECTIONNEMENTS

[En cours de rédaction]

LES FINESSES

[En cours de rédaction]

ADRESSES UTILES

Vous trouverez quatre séries d’adresses ci-dessous, outre celles pouvant également figurer dans le pied de page du site et bien sûr ma chère Mô’groll (mais qui est beaucoup plus générale) : les sites purement techniques, les sites d’aide au graphisme, les sites dédiés à WordPress et ceux qui traitent d’un domaine spécifique ; je ne site que ceux que j’ai utilisés ou consultés, sur recommandations ou au gré des recherches sur le Ouaibe.

Si vous pensez à d’autres sites (aussi utiles !) que j’aurais oubliés, n’hésitez pas à m’en envoyer l’adresse..!

A MOI, CODE, DEUX MÔS

Vous trouverez sur cette page, page du dessous dans le menu, toutes mes modifications, bouts de code, traductions, images, bref, tout, sous forme de fichiers téléchargeables à volonté – WordPress est avant tout une communauté d’entraide, j’essaie de lui rendre ce que je lui dois, c’est bien le moins.

  1. En gros c’est comme maintenant, sauf que je sais à  peu près ce que ça veut dire… Il a fallu quatre mois ? Oui, il a fallu quatre mois – et alors ? Vous connaissez le code de procédure pénale, vous ? []
  2. Donc début 2008, suivez un peu… []
  3. Ahaha, j’étais encore anonyme pour de bon à l’époque, c’était le bon temps ! []

2 Commentaires

  1. Pingback : Les extensions (plugins) Wordpress utilisées sur ce blog | Blog gay de MensGo

  2. Pingback : Les extensions (plugins) Wordpress utilisées sur ce blog | Blog gay de MensGo FR

Fin des commentaires


SI VOUS SOUHAITEZ COMMENTER, PETIT MÔ :
- Les commentaires sont "imbriqués", ce qui ne signifie pas qu'ils s'accouplent, mais que l'on peut y répondre directement (via le lien "Répondre" affiché sous chacun d'entre eux), votre réponse s'affichant alors non plus ici, mais juste sous le commentaire concerné.
- Les articles de ce blog, contrairement aux décisions de justice, peuvent être commentés en tous sens, en vous remerciant simplement par avance de respecter vos contradicteurs (j'ai rarement eu à modérer en ces jolies pages et je souhaite que ça continue...) et de bien vouloir faire des phrases et non pas des sms...
- La maison ne reculant devant rien pour le confort de ses commentateurs, la barre d'outils ci-dessous vous permet quelques petites mises en forme, vous pouvez utiliser mes smileys d'avocat il suffit de cliquer dessus, et vous pourrez par ailleurs vous corriger durant quelques minutes après envoi en éditant votre prose si besoin.
- Pour ceux dont les yeux auraient trop de mal avec le formulaire de base, cliquez sur l'icône qui affichera votre commentaire en plein écran, avec une lisibilité nettement plus importante.
- Si vous n'avez pas encore votre représentation personnalisée sur le Web, vous pouvez l'enregistrer trés facilement sur Gravatar , selon une procédure, évidemment gratuite, trés rapide et simple : c'est plus joli d'avoir à côté de vos MÔ´s l'avatar, valable ici comme ailleurs, que vous vous serez choisi vous-même, plutôt que l'austère et symbolique avocat noir qui s'affichera à  défaut...
- Merci de n'insérer que deux liens au maximum dans le texte de votre commentaire et de n'utiliser que deux mots maximum pour votre pseudo : votre texte serait, au-delà, irrémédiablement et automatiquement détruit en tant que spam...
Voilà, je ne vous retiens plus ; au plaisir de vous lire, critique ou pas évidemment.

Commenter

(Nom ou pseudo et adresse mail nécessaires, merci. Votre adresse ne sera pas publiée.)

Cliquez pour utiliser les smileys :

Vous notifier les futurs commentaires de cet article par email ? Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.