Autres Môs…

Vous trouverez ici les derniers textes des blogueurs que je lis, toujours avec délice, choisis parmi ceux de la liste de liens, plus complète, qui se trouve sur la page suivante, Mô’groll, de ce somptueux blog.

Ça se met à  jour en temps réel, vive la technique – et les géniaux concepteurs d’extensions aussi simples et efficaces que WordPress RSS Feed Retriever – et j’y joins à  chaque fois le lien vers le site, un court extrait du dernier chef d’œuvre, et le lien vers icelui – c’est évidemment moins bon que ce que j’écris, mais c’est drôlement bien quand-même…

Régalez-vous, il y a de tout ! :-) ……………………………………………… Et bravo aux blogueurs qui « tiennent le coup »..!

Loading RSS Feed
Loading RSS Feed
Loading RSS Feed
Loading RSS Feed
Loading RSS Feed
Loading RSS Feed
Loading RSS Feed
Loading RSS Feed
Loading RSS Feed
Loading RSS Feed
Loading RSS Feed
Loading RSS Feed
Loading RSS Feed

5 Commentaires

  1. BON, cher Maître, j'ai bien épluché votre blog,qui me plaît beaucoup, j'aime infiniment votre prose, nourrie de la culture latine à laquelle j'a moi-même têté, mais je n'ai pas trouvé l'endroit ou je pouvais vous proposer des textes, j'en ai pourtant composé plusieurs à votre endroit, ayant malheureusement eu à pâtir de la justice prud'homale, correctionnelle et autre,mais pas de la cour d'assises, je pourrais toutefois vous apporter des éclairages intéressants, si seulement j'avais accès à un lien me permettant de vous communiquer mes textes. mo
  2. Bonjour, N'étant pas encore bien familiarisée avec le système des 'questions' ou 'commentaires', je me permets, sans savoir où ceci ira s'imbriquer hélàs et je vous en présente mes excuses, de vous demander votre avis sur ce lien qui m'interpelle, au delà de l'histoire personnelle y ayant amené, concernant ce pacte 2012 de la justice. http://www.pacte2012.fr/video.html Je vous remercie toutes et tous des réponses que vous ne manquerez pas de formuler, m'ouvrant ainsi, outre au débat que cela peut susciter, à tout un pan de culture que je n'ai guère, et dont je n'ai de cesse de m'enquérir. Bien à vous toutes et tous,

Fin des commentaires


SI VOUS SOUHAITEZ COMMENTER, PETIT MÔ :
- Les commentaires sont "imbriqués", ce qui ne signifie pas qu'ils s'accouplent, mais que l'on peut y répondre directement (via le lien "Répondre" affiché sous chacun d'entre eux), votre réponse s'affichant alors non plus ici, mais juste sous le commentaire concerné.
- Les articles de ce blog, contrairement aux décisions de justice, peuvent être commentés en tous sens, en vous remerciant simplement par avance de respecter vos contradicteurs (j'ai rarement eu à modérer en ces jolies pages et je souhaite que ça continue...) et de bien vouloir faire des phrases et non pas des sms...
- La maison ne reculant devant rien pour le confort de ses commentateurs, la barre d'outils ci-dessous vous permet quelques petites mises en forme, vous pouvez utiliser mes smileys d'avocat il suffit de cliquer dessus, et vous pourrez par ailleurs vous corriger durant quelques minutes après envoi en éditant votre prose si besoin.
- Pour ceux dont les yeux auraient trop de mal avec le formulaire de base, cliquez sur l'icône qui affichera votre commentaire en plein écran, avec une lisibilité nettement plus importante.
- Si vous n'avez pas encore votre représentation personnalisée sur le Web, vous pouvez l'enregistrer trés facilement sur Gravatar , selon une procédure, évidemment gratuite, trés rapide et simple : c'est plus joli d'avoir à côté de vos MÔ´s l'avatar, valable ici comme ailleurs, que vous vous serez choisi vous-même, plutôt que l'austère et symbolique avocat noir qui s'affichera à  défaut...
- Merci de n'insérer que deux liens au maximum dans le texte de votre commentaire et de n'utiliser que deux mots maximum pour votre pseudo : votre texte serait, au-delà, irrémédiablement et automatiquement détruit en tant que spam...
Voilà, je ne vous retiens plus ; au plaisir de vous lire, critique ou pas évidemment.

Commenter

(Nom ou pseudo et adresse mail nécessaires, merci. Votre adresse ne sera pas publiée.)

Cliquez pour utiliser les smileys :

Vous notifier les futurs commentaires de cet article par email ? Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.