Mô nu !

Je suis particulièrement désolé d’avoir employé la bassesse consistant à  titrer une brève de façon totalement accrocheuse1, mais le double objet de ces très petits mots m’interdisait d’en extraire mon titre, puisqu’il va s’agir, d’une part, de façon anecdotique, de souhaiter un bon anniversaire à  un ancien confrère, qui s’est totalement dévoyé depuis dans de lourdes fonctions bien éloignées de son serment originel, d’accord, mais enfin un confrère est un confrère, et d’autre part, de s’amuser à  parier sur la destinée judiciaire d’un autre confrère, actuel celui-là , après avoir juré que je me fichais totalement de l’affaire dans laquelle il est poursuivi, c’est vrai, mais je suis avocat, et ne suis donc pas à  une contradiction près…

Et puis, c’est la mode de faire parler de soi nu, le verbe suffisant désormais rarement aux gens pour qu’on s’intéresse à  eux, et je ne répugne pas  à  sacrifier à  la mode, quand elle me permet de rigoler à  peu de frais, contrairement à  plein de djeun’s de ma connaissance qui n’en riraient pas, jamais, même sous la torture, et n’ont pas exemple pas ri, ni des autres ni d’eux-mêmes, quand ladite mode a consisté soudain, pour les enfants de bobos, à  porter des pulls rayés horizontalement avec plein de lignes de couleurs criardes, les faisant ressembler à  des bonbons avariés, ni non plus, bien plus encore, lorsqu’elle a imposé de porter des caleçons propres dépassant sur la raie des fesses, au-dessus du haut de jeans trop petits dont le fondement se porte à  hauteur des genoux, donnant de dos, outre ce que l’on appelle « le sourire du plombier », la forte impression que le porteur de ladite déjection soudain ainsi portée aux nues a fait caca dans son falzar, et qui plus est que ce n’est pas récent -mais je m’égare…

La mode, donc, c’est aussi, actuellement, de cirer les godasses nécessairement onéreuses du Président, contre lequel je n’ai rien, pour lequel je n’ai rien, mais qui donc est un ancien confrère, sous l’impulsion duquel, pourtant, la Justice va bientôt connaitre une niéme réforme, mais surtout l’une des plus dégoûtantes de son histoire récente -avant je ne sais pas, j’étais comme l’escalope : pas né.

Sacrifions-y tout de suite, en souhaitant à  Monsieur Nicolas Sarkozy, dont le hasard a voulu qu’il soit par ailleurs partie civile dans l’affaire dans laquelle son confrère, le mien, est poursuivi, dont le délibéré tombe le jour de son anniversaire -soyons très clair, je ne crois pas un instant que ce soit fait exprès, je crois plutôt que les magistrats, en fixant cette date, ne savaient pas qu’il s’agissait de celle-là , à  défaut de quoi ils l’auraient immédiatement modifiée (lesdits magistrats étant probablement par ailleurs de ceux qui diraient à  un délinquant comparant devant eux et leur expliquant qu’il existe des hasards incroyables, c’est vrai, mais pas à  ce point-là , mais bref)- un excellent anniversaire2, avec ce petit cadeau, c’est toujours délicieusement bon et particulièrement adapté :

http://www.youtube.com/watch?v=k4SLSlSmW74

Remarquez bien que dans la série « délicieusement bon et particulièrement adapté », on peut y ajouter ce cadeau supplémentaire, et que celui qui ne connaît pas par cœur la moindre des répliques de ce film me jette la première grenade3 :

Allez, ajoutons-y pour faire le lot cette magnifique chanson4, dont cette fois je ne me permettrai jamais de juger du caractère adapté ou pas, y a des limites à  la rigolade, j’y tiens moi à  ce blog :

Voilà , ça c’est fait.

Et alors, justement, venons-en à  l’objet initial de cette brève, tout de même, sans aucun rapport avec le précédent, ça va sans dire : vous savez qu’un évènement mondial, dont l’énorme importance et les enjeux cruciaux, à  la fois pour les impétrants, mais pour tout le pays, et même l’Univers, font trembler le peuple d’impatience, et dont doivent dépendre la faim dans le monde, le sort des Haïtiens, la crise économique et l’éventuel retour de la grippe : à  DIX HEURES TRENTE, heure de Paris, ce matin, le délibéré Clearstream va modifier nos vies à  jamais…

Je suis avocat et j’adore le pénal, c’est vous dire si je suis joueur. Puisqu’on ne pourra pas y échapper, et qu’on ne va entendre parler que de ça pendant les dix jours à  venir (délai d’appel oblige), je voulais juste prendre les devants, et organiser rapidement, dans le peu de temps qu’il nous reste, un minuscule petit concours, dont je considère qu’il est ainsi à  la hauteur de l’évènement en question.

Là  où j’en arrive enfin au titre utilisé ici, que je pense vous deviez commencer à  perdre de vue, c’est que je n’ai plus un rond, et que donc pour une fois, au grand dam de la Maison Nicolas, qui risque du coup le dépôt de bilan, et de tous ses livreurs en France, le gagnant ne se verra pas livrer un magnum  de Ruinart, mon banquier vient parfois rôder sur ce blog et me l’a (momentanément) interdit…

Du coup, j’ai pensé mettre en jeu une photographie de Maître Mô à  poil5

Je sais, ça ne donne pas obligatoirement envie de concourir, notamment aux garçons6, mais je suis désolé, faute de m’y être pris à  temps, c’est tout ce que j’ai trouvé -et puis, malgré tout, essayez de pensez qu’au plan de l’Histoire du Ouaibe, ça peut devenir une pièce culte, un jour…

Par ailleurs, je sais très bien que ce n’est pas très beau, de faire des paris idiots sur une décision judiciaire quelle qu’elle soit, je veux dire, même aussi grotesquement inutile que celle-là … C’est vrai. Mais je m’en fous. Et puis ils nous ont tellement ramoné le bulbe avec cette affaire, et vont tellement le faire encore, tous, que j’estimais que… Qu’« ils le valent bien ».

Or donc, grand concours, ouvert jusqu’à  ce que la teneur du délibéré soit connue, c’est à  dire dans un peu moins de deux heures en principe, vite vite : la personne qui répondra correctement, ou le plus près possible7 aux questions suivantes sera proclamée vainqueur ici même, et recevra un peu plus tard son, euh, trophée :

– Quelle sera la décision concernant mon confrère De Villepin ?

– Y aura-t-il appel, et si oui, ce quelle que soit cette décision ?

Deux questions subsidiaires, pour départager les éventuels ex-aequo, et auxquelles il pourra être répondu plus tard, le temps nous manque pour des recherches poussées :

– La peine pourrait-elle, en tout état de cause, comporter une peine d’inéligibilité ?

– Et en tout état de cause, même si elle n’en comporte pas, Monsieur De Villepin, s’il était condamné, peut-il quand-même se présenter aux Élections Présidentielles ?

Voilà , c’est complètement idiot, je sais bien -mais ça méritait, je reconnais finalement.

Comme je ne suis pas du genre à  me défiler, et qu’un peu de naïveté ne fait jamais de mal, de bon matin, je joue moi-même, mais pour le plaisir8 -et, aussi, parce que plus que jamais, et sans trop connaitre l’affaire comme un pénaliste devrait la connaitre s’il veut ouvrir la bouche à  ce sujet, mais passons, je trouve qu’il faut croire encore à  quelques trucs judiciaires, faute de quoi la dégénérescence nous guette :

moi je dis qu’il sera relaxé, et qu’il n’y aura pas d’appel.

Oh, allez, quoi, ce n’est qu’un jeu !

  1. Enfin, j’espère !!! En tout cas pour les filles… []
  2. Preuve que je ne suis pas rancunier, un avocat pénaliste ne pouvant pas se permettre de l’être, il l’a trop souvent dans l’os… []
  3. Il faut passer au ralenti le visage de l’immense Monsieur Bernard Blier, surtout tôt le matin : la journée est ensuite définitivement joyeuse et sauvée ! []
  4. Ce n’est pas ironique, j’aime mieux la version studio, mais elle est géniale quand-même je trouve -hors contexte… []
  5. Rien qu’en l’écrivant, ça me consterne ! []
  6. Le fait de dire ça relève d’une vantardise invraisemblable par rapport aux filles, je sais, je sais… []
  7. quantum de la peine pour ceux qui penseront que condamnation il y aura []
  8. J’ai déjà  plein de photos de moi à  poil, elles sont affichées dans mon bureau, c’est ce qui fidélise ma clientèle []

125 Commentaires

  1. jessai
    Grand naif que je suis, j'ai une question pour les juristes. Il me semble que la personne qui est président de la république ne peut pas être accusée (ca n'est certainement pas le terme) mais ce qui m'embête c'est qu'il peut par contre être partie civile. J'ai bien dit la personne et pas le président de la république. Je trouve ça : injuste, non égalitaire. La personne qui est président ne devrait elle pas être en dehors de toute affaires judiciaires pendant son mandat. Que dis la loi et accessoirement qu'en pensez-vous, vous les garants de la justice.
    1. Je ne suis garant de rien. Mais j'ai quand le même un souvenir particulier concernant la personne que vous évoquez et qui occupe le poste que vous évoquez de même. Lorsqu'à  l'automne 2007, il divorça, se posa le problème de la pension alimentaire de son plus jeune fils. Or ne pouvant être condamné à  quoi que ce soit, il ne pouvait non plus être condamné à  verser une pension alimentaire. Détail, je n'en disconviens pas, mais qui à  l'époque m'avait "interpellé", comme dirait l'autre.
    2. salah
      Jessai ,le président de la République dans un circuit imprimé peut se comparer à  un circuit intégré entouré de diodes.. Celles-ci ,appelées dipôles , elles laissent passer le courant que dans un sens avec pour objectif de protéger le circuit intégré d’une éventuelle surtension ou surchauffe. C'est-à -dire ,qu'il est si protégé et qu’il ne peut faire du mal qu’à  lui-même ( rappelez vous le malaise vagal) . Il n’est pas attaquable mais il peut attaquer . C’est ainsi qu’est fait le circuit imprimé appelé la Constitution..
  2. Axonn
    :) Je viens de m'en rendre compte : il n'y a qu'une seule phrase par paragraphe ! Mais enfin, Maître, ils ne sont pas méchants les points. Qu'est-ce qu'ils vous ont fait pour que vous les détestiez autant ? J'ai une question plus sérieuse. En justice, qu'entend-on par "quantum" de la peine ? ça peut paraître idiot, mais comme j'ai d'abord appris le mot en physique, pour moi le quantum est la quantité telle que les valeurs possibles sont des multiples d'elle.
      1. Axonn
        C'est ce que j'avais supposé. Mais ce n'est pas du tout comme en physique ! Si le quantum était au sens de la physique, dire que le quantum de la peine est de 3 ans signifierait que la peine peut être 0, 3, 6, 9 ans de prison mais pas autre chose.
          1. Axonn
            En physique, le quantum est l'unité indivisible (souvent d'énergie). Par exemple, le photon est le quantum d'énergie de lumière. Vous pouvez transmettre l'énergie d'1, 25 ou 666 photos, mais pas d'un photon et demi. Donc, le sens en justice n'a vraiment rien à  voir. Quand on dit que le quantum de la peine est 10 mois, il reste possible d'obtenir une remise de peine pour en faire 8alors que si on le prenait au sens de la physique, la peine ne pourrait faire que 0 mois, 10, 20 mois, etc.
              1. Monseigneur
                - Commentaire n° 23.1.1.1.1.1.1
                Pauvre CIP, vous êtes poursuivie par les chats de Schrà¶dinger chez Pitre et par les quantum d'énergie ici. C'est l'abominable conspiration de la physique quantique, ils sont partout ! :P
  3. vous n'étiez pas si join du résultat - 50/50 à  moins que vous ne préferiez le coup de fi à  un ami ? Sur ce, tout cela est grandguignolesque. Du n'importe quoi. Personne n'a rien à  y gagner, pas même l'Elysée, et son hote! Tout cela ne fait que creuser l'écarte entre le peuple et la politique! Et Mr De Villepin n'est pas mieux que son énnemi de toujours! Voire pire.
  4. Tibounze
    J'ai l'impression que le point le plus important de cet article a été oublié :
    "et que celui qui ne connaît pas par cœur la moindre des répliques de ce film me jette la première grenade"
    Maître Mô nous dévoile la source de son humour ! Bravo, merci et encore bravo. Tiens, je m'en vais le regarder pour la (n+1)ème fois.
  5. pagrave
    J'ose espérer que la décision du parquet est bien "sa" décision (apparemment il a été demandé malgré tout l'accord de l'Elysée :D ). En tous cas, comme d'habitude les médias s'en donne à  cœur joie et c'est surtout ça qui me gêne fort, beaucoup trop de bruit pour des lieux comme des Tribunaux qui devraient être un endroit respectueux (silence) et non pas un cirque !!! Affaire à  suivre. Et Presque Bravo Me Mô.
  6. Bon... :( Je l'avais dit... :eek: Je l'ai fait -merci à  mon associé, qui aura ainsi eu le privilège de me voir à  poil une fois dans sa vie... :? Je le fais. :roll: Mais rappelez-moi souvent, s'il vous plaît, que je n'ai qu'une parole, et de ne plus jamais promettre de "récompense" stupide... :shock:

    Mô nu

    1. Eugénie
      De dos... pas drôle ! Et de face ? [aimg]http://http://maitremo.fr/wp-content/box/Ryan_Reynolds1.jpg[arel]Ryan_Reynolds1[/arel][atitre]Abdos[/atitre][img]http://http://maitremo.fr/wp-content/box/thumbRyan_Reynolds1.jpg [rel]Ryan_Reynolds1[/rel][titre]Abdos[/titre][/img][/aimg] La "tablette de chocolat" ?
  7. Elle est très jolie cette photo (même si on peut se demander ce que la balance vient faire là ). Et c'est très bien d'honorer ses paris. Tu vois, c'est la différence essentielle entre avocat et magistrat : vous, en-dehors de vos fonctions, vous pouvez faire ce que bon vous semble de vos fesses alors que nous, non ! :mrgreen:
    1. Bien sûr que si : y a qu'à  aller voir la page perso de certains magistrats sur Fesses de Bouc ! :mrgreen: La balance est là  pour le symbole, parce que je suis balance, et pour cacher ma montre, qui est rare et très reconnaissable ! Ainsi que pour me donner une vague contenance...
      1. Le mien est un pénaliste, il a tout vu -n'empêche qu'on n'était moyennement à  l'aise (j'ai quand-même fait d'abord les repérages en calbut !), d'autant qu'il a fallu gueuler à  tout le reste du cabinet (six filles et trois stagiaires ce jour-là ) de ne pas rentrer dans mon bureau pendant quelques minutes, et pourquoi... :mrgreen:
  8. Cassandre
    Vous êtes beau joueur, Maître, et vous avez le sens de l'esthétique (très classe, la balance !) Un autre eût sans doute invoqué l'illicéité des conventions contraires aux bonnes moeurs pour échapper au déshabillage et donner une bonne leçon de droit à  ses lecteurs à  la fois :P
  9. Vous m'épatez tous, décidément : pas un vanne sur ce qu'on voit sur la photo, moi je sais qu'à  votre place... :mrgreen: Vous êtes des gens classieux ! Quoi qu'il advienne de ce blog, je l'ai dit et le redirai encore, mais que tous les "habitués", sans exception, le soient, est une grande fierté ! :lol:
  10. salah
    Je rends hommage au courage,à  la parole tenue ,à  la photo ,au noir et blanc ,à  l'esthétique, à  la pureté de l'espace,à  la pudeur,au sujet,au photographe,à  la position du lotus,à  la balance comme symbole de justice ,seule vérité qui reste avec la nudité,et au savoir faire phantasmer toute celles qui savaient ce qui se tramait derrière une porte fermée pendant quelques minutes.
  11. Trobule
    Je n'ai (hélas!) pas pu voir l'oeuvre d'art en question, mais je me suis quand même bien marré en lisant tous les commentaires! :D (Et bien sûr, très bon fair play!) PS: Je dois avouer qu'en lisant le titre, je n'avais pas réalisé ce à quoi il faisait référence... je cherchais un jeu de mot tordu (allez savoir pourquoi! Ce n'est pas comme si le maître des lieux en était coutumier!).
    1. Maître Mô
      A la suite du changement impromptu de thème, j'ai des soucis avec les images publiées autrefois en commentaires... J'ai réparé le lien de celle-ci, je n'aurais pas voulu que ce chef d’œuvre disparaisse : vous pourrez mieux juger..! :shock:
  12. Trobule
    Je confirme le côté artistique soulevé précédemment! C'est une pièce a absolument conserver (pour pouvoir étayer vos dires quand vous raconterez cette anecdote aux petits Môs devenus grands). Merci d'avoir remis à jour le lien! :mrgreen:

Fin des commentaires


SI VOUS SOUHAITEZ COMMENTER, PETIT MÔ :
- Les commentaires sont "imbriqués", ce qui ne signifie pas qu'ils s'accouplent, mais que l'on peut y répondre directement (via le lien "Répondre" affiché sous chacun d'entre eux), votre réponse s'affichant alors non plus ici, mais juste sous le commentaire concerné.
- Les articles de ce blog, contrairement aux décisions de justice, peuvent être commentés en tous sens, en vous remerciant simplement par avance de respecter vos contradicteurs (j'ai rarement eu à modérer en ces jolies pages et je souhaite que ça continue...) et de bien vouloir faire des phrases et non pas des sms...
- La maison ne reculant devant rien pour le confort de ses commentateurs, la barre d'outils ci-dessous vous permet quelques petites mises en forme, vous pouvez utiliser mes smileys d'avocat il suffit de cliquer dessus, et vous pourrez par ailleurs vous corriger durant quelques minutes après envoi en éditant votre prose si besoin.
- Si vous n'avez pas encore votre représentation personnalisée sur le Web, vous pouvez l'enregistrer trés facilement sur Gravatar , selon une procédure, évidemment gratuite, trés rapide et simple : c'est plus joli d'avoir à côté de vos MÔ´s l'avatar, valable ici comme ailleurs, que vous vous serez choisi vous-même, plutôt que l'austère et symbolique avocat noir qui s'affichera à  défaut...
- Merci de n'insérer que deux liens au maximum dans le texte de votre commentaire et de n'utiliser que deux mots maximum pour votre pseudo : votre texte serait, au-delà, irrémédiablement et automatiquement détruit en tant que spam...
- Enfin, n'oubliez pas de cocher la case qui certifie que vous êtes humain, les machines à spam ne savent toujours pas le faire, ces imbéciles.
Voilà, je ne vous retiens plus ; au plaisir de vous lire, critique ou pas évidemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Markup Controls Gras Italique Souligné Barré
Insérer un lien Insérer une citation entre les guillemets Insérer une info-bulle entre les guillemets Insérerez entre les guillemets l'expression littérale de votre acronyme Insérer un code
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green