- Maître Mô - https://maitremo.fr -

Wengogo

Ben ça les amis, c’est pas banal !
Voilà  qu’un site propose des conseils en tous genres et dans tous domaines classiques présents sur le Ouaibe, de type "Psycho", « Bien-être », « Informatique »
Mais qu’au beau milieu de tous ces onglets alléchants figure une rubrique « Juridique », qui, si on commet l’énormité de cliquer dessus, et je vous interdis totalement de le faire, je ne vous donne le lien que pour voir si vous m’écoutez quand je vous parle, affiche… Un parterre d’avocats, sous la mention non moins alléchante « Les avocats sont disponibles immédiatement par téléphone », et la sous-mention « Pour toute consultation juridique, seuls sont habilités à  vous assister nos experts avocats et/ou enseignants en droit. Les avocats ci-après référencés ont fait parvenir une copie de leur carte professionnelle au Service Clients Wengo. »
Là -dessus, on a les photographies des impétrants, un petit système de rating de leurs consultations, Thémis les pardonne, une petite accroche itou alléchante de ce qu’ils sont et proposent, Thémis les ratatine…
On croit rêver !
Que ces gens se pensent comparables à  des produits frais dans la devanture d’un poissonnier ou d’un charcutier, c’est à  l’extrême limite leur problème, après tout, s’ils se considèrent comme mettables en vitrine, il ne s’étonneront pas d’y être pris pour des thons ou des boudins.
Mais je rappelle en revanche que nous sommes sensés n’avoir droit à  aucune forme de publicité, ni moins encore aucune forme de démarchage, direct ou indirect -et que même les petites annonces des Pages Jaunes se trouvent être strictement réglementées sur les mentions qui peuvent ou pas y figurer -même les plaques des cabinets1 le sont !
De même, je crois bien trouver, au milieu de ces « avocats téléphoniques »2 des « profs », des « conseils juridiques »… Dire que je me suis cassé le train à  passer un diplôme3 permettant en principe exclusivement l’exercice de ma belle profession…
Il y a aussi la mention de l’heure présumée de leur retour, en rouge, puisque ceux-là  sont absents, et celle de leur présence, en vert : « disponible par téléphone » : ça voyez-vous ce n’est pas idiot du tout, je tanne mon associé depuis des mois pour qu’on place un fanion rouge ou vert sur le toit de notre immeuble dans les mêmes cas…
Alors bon, j’ai pris un de ces « experts »4 au hasard, je trouvais la photo mignonne, faut toujours joindre l’utile à  l’agréable5, et c’est deux euros cinquante la minute, mais avec une « offre spéciale »6 : la première minute est gratuite ! Ce qui nous met à  150 euros de l’heure tout de même, bon an mal an, et dire qu’il y a encore des abrutis dans mon genre qui ne facturent que très rarement le premier rendez-vous, y offrent fréquemment le café, et en tout état de cause ne demandent qu’exceptionnellement plus de 50 euros toutes taxes pour un unique rendez-vous7
Bon, trêve de plaisanteries, cette catégorie d’article est conçue pour qu’ils soient courts8 :
– c’est totalement illégal et interdit, ce qui n’est pas grave, moi même je viole la loi dès que je peux;
– c’est une conception mercantile, commerciale et merchandiseuse de notre métier, ce qui est lamentable;
– et surtout, surtout, c’est grotesque. Et ça, c’est impardonnable.

  1. je parle du bureau, pas des toilettes []
  2. ta mère ! []
  3. Enfin, j’ai surtout dû coucher avec plein de gens… []
  4. idem, ou plutôt ibidibidibidem, il s’agit d’une mention qui n’existe pas chez les avocats, on dit, lorsqu’on l’est, c’est à  dire qu’on a passé un certificat, « spécialiste »… Enfin, on n’est vraiment pas à  ça près… []
  5. Je vous laisse deviner ! Corrigé ici, après tout c’est un site public ! []
  6. Je vais vomir et je reviens… []
  7. « Mô, vous êtes un crétin », signé Le Crédit du Nord []
  8. Et puis la bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a pas de rubrique « Droit pénal » -pas encore… C’est vous dire si je fustige ces pauvres gens de façon totalement désintéressée. []