- Maître Mô - https://maitremo.fr -

Mon fils marche…

Oh, rien…

Mon fils va avoir 13 mois, il marche, donc plus aucun objet ne marche, et il est très joli.

Très joyeux, aussi.

Il a eu un an quelques jours avant que ses parents ne l’abandonnent pour s’enfuir quelques heures dans des paradis frelatés.

Il est tout petit, mais il est assez grand…

 title=
Il teste le béton de la piscine de mes beaux-parents car il est très bricoleur...

Il y a une très grande piscine ouverte derrière lui, et il n’a presque jamais sauté dedans tout seul cet été.

Je suis tout sauf cucul sur le sujet, je l’ai eu tard, et j’ai trop souffert des fils et filles des autres, avant, pour envisager un instant de rendre la pareille à  qui que ce soit; mais inversement, ce n’est pas parce qu’en règle générale, je n’aime pas les enfants des autres, que je dois l’en faire souffrir, lui..!

Donc, force m’est de le reconnaître, je l’aime.

Pas comme la magicienne qui l’a fabriqué, non, ça, ça ne se peut qu’une fois. Comme un gamin qui change tous les deux jours, vous voyez ? Comme un rappel que rien n’est si grave, aussi, cet insolent qui n’a pas la moindre idée de ce qu’est la notion de cotisation Urssaf…

Non, voilà , pardon, je viens de le coucher pour la sieste, et c’était une sorte de petite chaleur qui allait avec… (En expliquant un peu, aussi, pourquoi je n’écris pas autant que je voudrais : l’ordinateur est certes placé très haut… Mais pas la prise…).

Là , il dort, un pouce dans la bouche, couché sur le côté, et vraisemblablement sans pouvoir faire de réels cauchemars, faute de mots encore, et faute d’autres images en mémoire que de jolies, douces, joyeuses ou gourmandes (Là  il sourit, je peux vous dire que c’est l’image d’un biberon de 270ml gavé de céréales vanillées !)…

Une petite soeur arrive, le ventre de ma femme bouge tout seul, lui ajoutant encore une beauté, comme si c’était nécessaire, plutôt que la moindre « déformation » … Lui dort du sommeil non pas du juste, mais de l’innocent absolu… Il n’y a pas un bruit, c’est samedi et il fait beau pour une fois, tout le monde sue dans les rues commerçantes…

Et je suis là , moi, à  voir tout ça (dans un cadre luxueux en plus, papa est bricoleur aussi mon petit…), en sachant que lundi je vais replonger pour de bon dans la misère et dans la douleur…

Je voulais juste vous faire partager un court instant ces ultimes moments d’extrême douceur, avant de retourner dans le monde des méchants pour de bon.