Mô papier…

Vous en rêviez, Vendredi.info l’a fait, votre avocat préféré s’est vu gratifié d’une nouvelle publication dans la presse écrite !

Vous me connaissez, orgueil néant, une humilité et une discrétion à  toute épreuve… Mais ça valait bien un minuscule coup de pub pour cet hebdomadaire dans mes somptueuses pages….

D’autant que les responsables de ce journal original, puisque basé sur des sources exclusivement webesques, je dirais même bloguesques, et je trouve que c’est une idée plus qu’intéressante, une sorte de retour aux sources, justement1, ont toutes les courtoisies.

J’ai en effet reçu, avant publication, un mail privé me demandant l’autorisation de publier cet article désormais mondialement connu et traduit en vingt-cinq langues, je veux parler bien sur de mon best seller Misérable2, ce qui est la moindre des choses pourrait-on penser, mais une politesse éditoriale que je n’ai pas retrouvé chez tous les blogueurs ayant fait un lien vers ce même article ou un autre, voire l’ayant carrément copié, tout en y ajoutant des commentaires que je n’ai évidemment jamais approuvé3

Mais ils proposaient en outre une rémunération, pas énorme mais réelle : je dis que c’est un peu plus que courtois, et même que c’est classieux4 !

J’ai aussi demandé à  bénéficier d’un exemplaire après publication, mon unique petite revendication, et ce fut fait (bon, en fichier pdf d’accord, donc sans encre sur les doigts et support papier sentant bon le journal, mais bon, ce n’était pas idiot de leur part, du coup je l’ai acheté en kiosque, c’est toujours ça de pris !)…

 width=

En plus et encore, ils m’ont carrément publié en première page; bon, pas en « Une », c’est vrai, et je me demande bien pourquoi, mais enfin…

Et encore en plus, ils ont le bon goût en dernière page de citer la totalité de leurs sources, en y adjoignant bien évidemment le lien vers les blogs concernés; et l’extrême bon goût de m’y citer, donc, en adjoignant en commentaire au mien : « Superbe chronique judiciaire d’un avocat au Barreau de Lille » !

C’est bien sur une qualification un peu terne, un peu décevante, mais enfin, je ne suis pas du genre à  me formaliser5

Enfin, le contenu de Vendredi.info est très éclectique et intéressant, je pense que chacun peut y trouver son ou ses centres d’intérêts, et enchaîner sa lecture sur le nombre de clics qu’il voudra vers les endroits ainsi découverts…6

Bref, cet hebdomadaire sait vivre, et je lui souhaite longue vie !

Il est bien évident que je ne publie la présente petite information que pour aider un peu cet excellent journal au goût décidément très sur et aux façons particulièrement agréables, et en aucun cas pour crâner comme un gros abruti en me masturbant intellectuellement devant sa première page, même si, ma modestie légendaire et mon absence totale d’orgueil mal placé dussent-ils en souffrir, je ne voyais pas comment le dire autrement qu’en me citant moi-même, ce que je ne fais évidemment qu’avec répugnance et par exception !7

Même si force m’est de constater que, les gars, c’est la gloire !

Nota Bene plus que sérieux dont j’espère que quelques lecteurs le comprendront : Mussipont, décidément, merci !

  1. Va-ce marcher ? je ne sais pas, mais c’est une bonne idée de refaire ainsi dans l’autre sens, non plus du journal vers l’écran mais du Web vers les lecteurs de presse écrite, un lien d’intérêt et de découverte, non ? Voilà , c’était la seule mention sérieuse de toute cette brève ! []
  2. Mesdames et Messieurs mes lecteurs, au fait : un énorme merci, cet article, à  l’heure de la publication de celui-ci, a été lu 14.117 fois..! C’est invraisemblable mais ça fait chaud !) []
  3. Mais bast : mes textes sont comme moi et ma profession : libres de droits !! []
  4. Ais-je accepté ou pas… Vous ne le saurez pas, car je suis avant tout plein d’humilité et de modestie, voir plus haut ! []
  5. Parce que je suis avant toute chose un type assez humble et modeste, je ne sais plus si je vous l’avais déjà  indiqué… []
  6. Il y a bien quelques erreurs étonnantes, comme de citer un autre blog d’avocat, que je ne connaissais pas du tout, un certain Véotas ou Eoras, je ne sais plus, mais je comprends que le journal cherche à  encourager les jeunes blogs inconnus du grand public… []
  7. J’ai essayé de placer le fameux « La modestie, je laisse ça à  ceux qui en ont besoin », mais là  c’est le trou : impossible de me remémorer l’auteur de cette stance drôlatique… Ami lecteur, voulez-vous m’aider ? Une consultation gratuite en contrepartie évidemment, dans mon domaine : meurtre, détournement de fonds, abus de confiance, vols… []

25 Commentaires

  1. @ Dric : M'étonne pas de toi ! J'ai pourtant tenté de t'adresser des lecteurs (voir commentaires sur Ad vocatus...), mais je crois qu'en fait... Ça  ne les intéresse pas ! Bises... @ Passagère :  Merci ! Et ne vous en faites pas, je me méfie de mon orgueil le plus possible ! Humblement, ça va sans dire... Et alors tout à  fait désolé pour la "rame" des commentaires, je sais que c'est ralenti et j'y travaille (la nuit...), ça va s'améliorer..! Enfin, si je m'améliore entre temps entre code php et gestion d'extensions... Revenez quand-même, hein ? :lol:
  2. Beeen finalement, c'est pas plus mal que cet article soit devenu un best-seller même si cela doit amener quelques Mô-tus, vous avez la sagesse de les traiter comme il se doit, j'aurais beaucoup à  apprendre de cette force là  :-) Mais méfiez-vous de l'humilité Maître Mô, certains sages disent qu'elle dissimule parfois le pire des orgueils LOL ! Merci d'exister. Et oui, il existe des avocats qui rehaussent la réputation de la branche, j'en ai connus. M'arrête là , ai mis 20 minutes à  écrire ce commentaire tellement cette interface est lente. Reviendrai la prochaine fois avec le gros ordi pour voir si ça va mieux. Ai pourtant une connexion adsl rapide qui ne me pose aucun problème ailleurs o)Musicamicalement
  3. @ Imaniyé : mes premiers lecteurs connus garderont à  jamais le titre de "Grands Môs Grands Remèdes" que je leur décerne à  l'instant même !

    @ Christopher : ils vont récidiver avec le numéro de ce jour, spécial sources si j'ai bien compris; j'ignore encore s'ils disent du bien, j'irai voir ça à  l'aube !

    @ Didou : C'est pas gentil, ton blog rafraîchit ! Hum, sinon, je crois que l'expression exacte est "... le parcourir plus avant" -c'est à  dire, étymologiquement, de façon plus avancée (bien sur c'est une remarque de crâneur; et alors ??).

    @ Madame Poppins : ... Et c'est vous qui avez raison ! Mais en progressant sur la tenue de votre blog, vous allez bientôt buter sur les limites de développement de Blogger, je parie, je le sais, j'avais commencé par là ... A suivre !
  4. Maître Mô, merci pour la visite et votre avis : malheureusement, je ne suis pas certaine de "voir" - en bonne myope - ce que vous entendez par "une enveloppe un peu plus élaborée". Je vais donc me contenter d'un "le contenu est plus important que le contenant" pour cacher mon ignorance. Promis, Imaniyé, je ne ferai plus de compliments à  Maître Mô ;-) A bientôt !

Fin des commentaires


SI VOUS SOUHAITEZ COMMENTER, PETIT MÔ :
- Les commentaires sont "imbriqués", ce qui ne signifie pas qu'ils s'accouplent, mais que l'on peut y répondre directement (via le lien "Répondre" affiché sous chacun d'entre eux), votre réponse s'affichant alors non plus ici, mais juste sous le commentaire concerné.
- Les articles de ce blog, contrairement aux décisions de justice, peuvent être commentés en tous sens, en vous remerciant simplement par avance de respecter vos contradicteurs (j'ai rarement eu à modérer en ces jolies pages et je souhaite que ça continue...) et de bien vouloir faire des phrases et non pas des sms...
- La maison ne reculant devant rien pour le confort de ses commentateurs, la barre d'outils ci-dessous vous permet quelques petites mises en forme, vous pouvez utiliser mes smileys d'avocat il suffit de cliquer dessus, et vous pourrez par ailleurs vous corriger durant quelques minutes après envoi en éditant votre prose si besoin.
- Pour ceux dont les yeux auraient trop de mal avec le formulaire de base, cliquez sur l'icône qui affichera votre commentaire en plein écran, avec une lisibilité nettement plus importante.
- Si vous n'avez pas encore votre représentation personnalisée sur le Web, vous pouvez l'enregistrer trés facilement sur Gravatar , selon une procédure, évidemment gratuite, trés rapide et simple : c'est plus joli d'avoir à côté de vos MÔ´s l'avatar, valable ici comme ailleurs, que vous vous serez choisi vous-même, plutôt que l'austère et symbolique avocat noir qui s'affichera à  défaut...
- Merci de n'insérer que deux liens au maximum dans le texte de votre commentaire et de n'utiliser que deux mots maximum pour votre pseudo : votre texte serait, au-delà, irrémédiablement et automatiquement détruit en tant que spam...
Voilà, je ne vous retiens plus ; au plaisir de vous lire, critique ou pas évidemment.

Commenter

(Nom ou pseudo et adresse mail nécessaires, merci. Votre adresse ne sera pas publiée.)

Cliquez pour utiliser les smileys :

Vous notifier les futurs commentaires de cet article par email ? Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.