Pour le plaisir des yeux

Salah, commentateur émérite et adoré de ce blog, dont l’intelligence fait parfois défaut, mais c’est qu’il n’a pas encore commenté, m’adresse le texte qui suit, sorte d’OVNI flamboyant, dans un monde qui l’est moins. Ça parle d’actrice, et quelle, ça parle de pognon, et ça parle d’affaires en cours : Salah aurait dû être avocat1 . Plaisir des yeux, donc -et si l’acheteur est parmi nous qu’il se dénonce maintenant, ou se taise à  jamais… Je soupçonne juste que c’eut été trop simple, pour lui… [↩]

Quelques mots sur…

Ce titre était, exactement, celui d’un mail, reçu hier, d’un homme qui le signait « Anonyme Relatif », et me l’avait adressé sous une adresse créée tout exprès,  anonyme elle aussi -vous allez comprendre pourquoi. Je l’ai lu, et j’en ai été suffisamment édifié, et ému, pourquoi ne pas le dire, que j’ai immédiatement pensé, une fois digérés les points de vue qu’il y fait valoir, qu’il fallait que ce texte soit publié, ici. Parce que malgré cet anonymat, je trouve que cet homme a fait montre d’un très grand courage en me l’adressant, à  plus d’un titre : il y parle…

Le Grand Mal…

Vous en avez déjà  entendu parler, de cet homme, souvenez-vous, l’agresseur présumé d’un petit garçon, Enis, victime de cet horrible monstre récidiviste -qui est depuis forcément devenu une énorme verrue à  la face de l’Humanité, Francis Evrard… Vous en entendrez parler toute la semaine prochaine, son procès s’ouvre lundi 26 octobre devant la Cour d’Assises du Nord. J’ai l’honneur d’avoir pu poser quelques questions à  son avocat, lequel, entre autres qualités, possède celle d’être réellement l’avocat des gens qu’il défend. Et qui se souvient, toujours commencer par ça, que ce sont des gens, justement : eux, nous, un homme. Nous,…

Gnôthi seauton

Un jour où j’errais sur un forum technique, toujours à  la recherche de la pointe de l’innovation pour ce blog, un type, Jessai, m’a adressé un mail privé pour me proposer de me coder, comme ça, le truc hyper pointu que je souhaitais… Quelques mois plus tard, c’est devenu un ami, à  qui j’ai évidemment depuis demandé cent autres améliorations1, et que j’ai progressivement appris à  connaître -ah, sa façon inégalable de répondre à  une de mes questions en me claquant trois lignes de code illisibles pour moi et en ajoutant juste « Tu vois, c’est tout simple » … A force,…

Six semaines…

Tinotino me fait le plaisir et l’honneur de m’adresser le récit d’une pauvre et triste histoire, que je publie d’autant plus volontiers qu’il a souvent été nécessaire, ici, de souligner à  quel point certains hommes sont abandonnés des autres – lorsqu’ils s’égarent au judiciaire, je les appelle « les réprouvés » … Et qu’elle m’est aussi l’occasion, dure et pitoyable, de dire à  quel point les intervenants « de terrain » que sont les services sociaux, de santé, les policiers et les gendarmes, ont des métiers difficiles et souvent sordides, à  quel point il faut être psychologiquement solide pour continuer à  les exercer, c’est…

Tî à  Mô

Mon excellent confrère1 Tî m’a écrit à  chaud, hier soir, tout nimbé de joie et baignant dans une gloire récente, qui font plaisir à  lire, au retour d’une audience où il est parvenu à  faire péter2 une procédure qui s’annonçait bien lourde pour les six personnes qu’elle concernait… Ça valait largement que l’histoire soit dite ici, d’autant que, je l’avoue avec l’humilité qui me caractérise, je ne suis pas certain que j’aurais, personnellement, trouvé la faille, à  sa place… Une toute petite introduction vulgarisante s’impose, avant de laisser Maître Tî nous narrer la chose, afin qu’à  l’instar de la frite,…

CIP : Conseiller qui, Insérer comment, et Prouver quoi ?

Dans lequel CIP12, Conseillère d’Insertion et de Probation1, a souhaité nous raconter son métier, fondamental et pourtant souvent méconnu, et toujours dépourvu de moyens réels, quand il consiste pourtant, lui aussi, à  aider, sinon sauver, des gens… Dur boulot, vous l’allez voir, aux facettes multiples, et qui requiert selon moi un cœur solide, et une infinie patience… Je vous laisse avec elle, c’est à  dire entre de bonnes mains -en la remerciant pour ce texte, que je parsème néanmoins de mes petites notes ironico-légendaires, quand-même, pas question de la laisser tranquillement faire sa promotion sans rien dire ! Que j’ai,…