N’ai-je donc tant vécu que pour cette … ineptie ?

Je sais, on ne devrait jamais écrire, ab irato, pour commenter une annonce ministérielle qui ne sera peut-être jamais suivie d’effet. Cela peut amener à  écrire des bêtises, à  créer une catastrophe bloguesque car le dimanche, la vigilance du Maître se relâche, ou pire encore, à  détourner1 l’attention des lecteurs des enjeux et de l’issue d’un concours d’ampleur nationale. Mais que voulez-vous, parfois, ça démange trop, ma fille dort, mon avocat travaille au cabinet, et je déteste m’agacer toute seule. Un double meurtre manifestement commis dans des circonstances horribles a été découvert, avant-hier. Les victimes étaient deux septuagénaires. Le mobile de…

« Qu’est-ce que je fais ? »

Je sors d’un difficile cas de conscience, une fois de plus. Un de ceux qui font qu’on adore ou qu’on déteste être avocat, et qu’on se demandera très longtemps, en tout cas, si on a bien ou mal fait, ce jour-là , et même, parfois, si on a servi, ou au contraire trahi, les intérêts de son client… Un petit rappel préalable de procédure s’impose, de façon que vous compreniez bien quelles étaient mes interrogations, quels en étaient les enjeux, et je vais y procéder en français, et non pas en « juriste », de sorte que ce soit compréhensible même par les…

Garde, avoue !

Vous le savez probablement, le Bâtonnier du Barreau de Paris, c’est à  dire, ça m’arrache les lèvres de l’écrire mais c’est comme ça, le représentant d’à  peu près la moitié des avocats de France1, vient de partir en guerre à  l’encontre de la garde à  vue telle qu’elle existe actuellement dans notre beau pays des droits de l’homme, expression à  laquelle je refuse désormais les guillemets, sauf exception, tant elle est galvaudée. Le motif, entre autres, de cette soudaine réaction, quand la garde à  vue française est contestée depuis fort longtemps par les praticiens quotidiens « de base », soit telle qu’elle…

Clearstream on s’en fout !

Voilà , et pour une fois, ce titre dit tout, pas la peine d’en faire des tonnes, nos amis journalistes et commentateurs et concierges et dames-pipi1 et, bien entendu, last but not least, politiques, s’en chargent parfaitement, avec moult détails, reléguant allègrement catastrophes naturelles (tsunami) ou humaine (Iran) au second plan. Seulement voilà , comme tout avocat qui se respecte, il m’est assez difficile de considérer avoir tout dit en quatre mots… Comment dit-on désormais, « Techniciennes d’urine » ? [↩]

Trou noir.

Vous vous souvenez peut-être de Sigmund, qui avait si peur, en fait, de se retrouver seul ? Il a finalement été condamné à  la peine de vingt années de réclusion criminelle, assortie d’un suivi socio-judiciaire de huit ans, prononcé sous peine de cinq années d’emprisonnement supplémentaires. Ses parents sont venus de force à  l’audience, n’y ont presque rien dit, et sont repartis aussitôt sans assister à  la fin du procès, laissant derrière eux une salle vide, et leur fils dans le box, après avoir indiqué qu’ils ne le contacteraient plus ni ne le reverraient jamais -ce que je m’obstine à …

Garde, oui, à  vue, non.

Je crois que c’est l’âge, mais je constate que j’ai de plus en plus de mal à  supporter la bêtise, qu’il s’agisse des gens ou des règles -et celles qui encadrent les gardes à  vue et l’intervention de l’avocat dans le cadre d’icelles me frappent tout à  coup plus nettement encore qu’avant quant à  leur idiotie crasse, leur totale inanité, et, pour le dire simplement quoi que très en colère, le fait qu’elles ne constituent en réalité qu’un simple et pauvre gargarisme -droits de l’homme, droits de la défense, présomption d’innocence, et tout ça et tout ça… Il faut dire…

Lourd Léger !

Voilà , ça y est, la Commission Léger, dont le vrai nom1 est « Comité de réflexion sur la justice pénale », a déposé hier son fameux rapport. Je l’ai lu -si la version qui m’en a été adressée est bien la bonne- et j’ai du mérite, car je plaidais, hier, et qu’il fait 59 pages bien tassées tout de même : il fallait bien ça pour bouleverser la procédure pénale française, car c’est en gros ce dont il s’agit. Il est assez compliqué à  résumer, sans tomber dans le travers consistant à  n’en retenir que les propositions-phares, déjà  éventées et débattues un…

No smôking !

Voilà  qu’éreinté par les vacances, et profitant du fait que mes deux Petits Môs, dont l’appétit a cru et embelli pendant icelles, ont pour une fois terminés leurs agapes du soir avant vingt heures1, il m’a soudain pris hier soir de regarder le Journal Télévisé sur TF1 -je ne nie pas qu’à  force de voir les condamnations judiciaires ornant les premières pages de Voici cet été, j’ai aussi voulu enfin savoir à  quoi ressemblait Madame Ferrari. C’est ainsi que j’ai découvert ce reportage, dont on peut peut-être être surpris qu’il figure parmi les titres d’un grand journal national, mais Sarkozy…