Bon anniverchaire, Mô !

En me baladant il y a quelques jours dans les plus anciennes archives de ce blog, je me suis aperçue fortuitement que « Ce blog n’a que deux ans, mais des lecteurs en masse Déjà  Mô perce sous Bilger et Eolas … » Je me suis également rapidement rendu compte que faire des vers n’était manifestement pas la bonne façon de célébrer l’événement, rassurez-vous. Nous fêtons en effet aujourd’hui les deux ans du blog de Maître Mô, probablement à  l’insu du principal intéressé, dans la mesure où le cerveau masculin est ce qu’il est en la matière, et où j’ai plus ou moins arbitrairement fixé la date…

Dernière s-CEA-nce

(Le 38e appel du pied – dont personne ici n’ignore plus qu’il l’a grand – du Maître, qui a tendance à  diriger lesdits appels virtuels vers mon arrière-train, me pousse à  publier un texte ni émouvant, ni spécialement drôle, probablement aride et pourvu d’un titre moyen, qui n’aura pour mérite que de donner une idée à  ses lecteurs de ce à  quoi ils peuvent s’attendre s’ils se retrouvent poursuivis dans le cadre que je décris, ce qui peut arriver à  tout le monde ou presque1 . Il faudra néanmoins que j’apprenne un jour à  résister aux pressions des avocats, quand même.…

Petit moment de détente du week-end …

… qui vous est offert, une fois n’est pas coutume, par le ministère de l’Intérieur1 . Quelques erreurs forcément volontaires se sont glissées dans ce communiqué, ou ce compte-rendu, comme on voudra, publié sur le site dudit ministère, et découvert via Eolas2 . Saurez-vous les retrouver ? Indice : la plupart me paraissent concentrées dans les quelques lignes que, par souci de meilleure accessibilité, je reproduis ci-dessous. Et aurait dû être mis en ligne dès hier, si je ne m’étais pas fait griller par mon hôte, alors que j’avais terminé mon post avant lui – en même temps, il est chez lui,…

« Sport. Never. »

(très joli titre qui n’est évidemment pas de moi, mais emprunté à  Winston Churchill, un type qui avait tout compris à  la vie et à  qui celle-ci l’a bien rendu, puisque malgré ses dix cigares quotidiens et cette absence totale et revendiquée d’exercice physique, secret selon lui de sa longévité, il a vécu 91 ans) Note préliminaire : je pense pouvoir assurer à  tous que personne n’apprendra quoi que ce soit de juridico-judiciaire dans ce billet, qui ne contient pas un gramme de droit et se veut purement anecdotique. En vérité, j’étais supposée finir de le rédiger pour jeudi midi,…

N’ai-je donc tant vécu que pour cette … ineptie ?

Je sais, on ne devrait jamais écrire, ab irato, pour commenter une annonce ministérielle qui ne sera peut-être jamais suivie d’effet. Cela peut amener à  écrire des bêtises, à  créer une catastrophe bloguesque car le dimanche, la vigilance du Maître se relâche, ou pire encore, à  détourner1 l’attention des lecteurs des enjeux et de l’issue d’un concours d’ampleur nationale. Mais que voulez-vous, parfois, ça démange trop, ma fille dort, mon avocat travaille au cabinet, et je déteste m’agacer toute seule. Un double meurtre manifestement commis dans des circonstances horribles a été découvert, avant-hier. Les victimes étaient deux septuagénaires. Le mobile de…

Où la princesse aux petits pois se change en crapaud baveux …

Avis express1 à  la population Mô-laire : le Barreau de Paris, si l’information livrée par le Figaro devait se confirmer, s’enrichirait sous peu d’un nouveau membre éminent en la personne de Rachida Dati, magistrat en disponibilité, ex-Garde des sceaux, future ex-députée européenne. le patron, étant cette semaine débordé de boulot, m’a demandé d’insérer cette brève dans le but que son blog demeure à  la pointe de l’actu [↩]

168 heures chrono

En y réfléchissant bien, mon seul point commun avec Paco Rabanne et Sheila, c’est que j’aime bien raconter mes vies antérieures. Mais comme tout le monde ne peut pas avoir été tueur de pharaon ou courtisane, c’est le plus souvent de mon ancienne vie de substitut que je me retrouve à  parler.1 Et comme mon nouvel hôte m’a donné des devoirs à  faire2, je vais essayer, pour cette première fois, de vous donner une idée de ce que peut être une semaine de permanence au Parquet, dans un Tribunal plutôt moyen, pourvu d’un Parquet comptant cinq à  six magistrats. La…

Bienvenue chez le ch’ti

(premiers pas de Marie, embauchée par celui qui l’a qualifiée de « juge de base » pour écrire occasionnellement ici, dans l’antre du Maître) Les clés fonctionnent, la lumière aussi : pour l’instant, tout va bien … J’ai bien croisé de drôles de types dans les escaliers, dont un qui cherchait à  recevoir une « fessée déculottée par nounou » (et d’autres spécimens dont j’aurais trop honte de vous parler)1, ainsi que des vendeurs de médicaments divers, mais je crois qu’une bestiole nommée Akismet les empêche plus ou moins d’entrer. sans compter que ça risquerait de faire de ce site un de ceux que…