Riom jaune…

Infime rappel préliminaire : il est, non pas fortement question, mais pratiquement déjà  voté, puisqu'une commission présidentielle, dite Léger, l'a préconisé, sur ordres, et contre l'avis de tout praticien judiciaire contemporain et effectivement en activité dans les salles d'audiences, de supprimer le juge d'instruction en uniformisant les procédures, et, corollaire, d'en confier désormais les fonctions au Parquet, pour faire simple.
Ce à  quoi les moins défavorables à  une telle stupidité réforme d'entre nous avaient dit : allez, soit, mais à  l'expresse, intense et indispensable condition que, pour des raisons dont ne pas les comprendre frise le manque d'intelligence, les membres du Parquet deviennent alors indépendants du Pouvoir, étant actuellement chacun le sait soumis à  Madame la Garde... Lire la suite

Môgnum !

Allez, c'est reparti, ce n'est pas parce que le boulot est tellement dense ces temps-ci, et les découverts bancaires tellement atomiques pourtant, et que par voie de conséquence je publie peu, voire pas, qu'il faut se laisser aller !

Or donc, comme un petit coup d'œil "Sous Mô" (c'est une image, calmons-nous...), en cliquant sur le bouton en haut à  droite de la page d'accueil, vous l'apprendra, nous approchons rapidement désormais des 100.000 (cent-mille) visiteurs uniques1, ainsi qu'il me l'a gentiment été fait observer par un lecteur assoiffé, un de plus, dans les commentaires de OM ou Mô aime pas !...

Ce score me remplit d'aise, de fierté et de joie, tellement qu'on recommence : du champ' à  gagner au cent-millième visiteur, eh oui, je suis comme ça ! Et je le prouve : Lire la suite

  1. Comme aucun outil de statistiques ne me donne la même chose, je vous indique que ça peut aussi bien être trois, ma famille inclue, ou deux-cent mille, peu importe, c'est la symbolique qui compte !! []

Wengogo

Ben ça les amis, c'est pas banal !
Voilà  qu'un site propose des conseils en tous genres et dans tous domaines classiques présents sur le Ouaibe, de type "Psycho", "Bien-être", "Informatique"...
Mais qu'au beau milieu de tous ces onglets alléchants figure une rubrique "Juridique", qui, si on commet l'énormité de cliquer dessus, et je vous interdis totalement de le faire, je ne vous donne le lien que pour voir si vous m'écoutez quand je vous parle, affiche... Un parterre d'avocats, sous la mention non moins alléchante "Les avocats sont disponibles immédiatement par téléphone", et la sous-mention "Pour toute consultation juridique, seuls sont habilités à  vous assister nos experts avocats et/ou enseignants en droit. Les avocats ci-après référencés ont fait parvenir une copie de leur carte professionnelle au Service Clients Wengo." Lire la suite

Abogado

Il m'arrive désormais de lire Courrier International.

Ce sans rapport aucun avec ce dont je vous parlais rapidement ici, évidemment, il se trouve juste que j'ai une petite crise existentielle1, aux termes de laquelle j'ai décidé de mettre un terme à  la honte qui me poursuit depuis le CE1 de ne pouvoir situer aucune ville sur une carte de France en dehors de la mienne, et subséquemment aucun pays sur une carte du Monde - lire ce journal n'autorise pas que ce type d'incurie perdure.

Bref, je suis ainsi tombé sur cet article qui parle du Guatemala, pays dont jusque là  je n'aurais pas juré qu'il existât encore, c'est d'ailleurs un peu le sujet de l'article, son existence...

Et qui parle, aussi, surtout, d'un avocat assassiné. Lire la suite

  1. assez injustement qualifiée de "crise de la quarantaine", puisque j'en aurai quarante-deux, dans quelques temps encore, et que, surtout, je possède un âge mental bloqué sur dix-sept ans environ... []

O.M. ou Mô aime pas !

Ça fait trois jours, au bas mot, que tous les médias nous emm... avec l'OM et le départ de Pape Diouf de sa Présidence, ayant en ce qui me concerne ignoré jusqu'ici qu'un club de foot en eût une, tant ça me semble incongru, voire grossier.
Ceci au point parfois (j'ai fait de la route aujourd'hui, je suis gavé de radio) de pérorer sur le sujet exactement au même rang que sur ce qui se passe, ou ne se passera malheureusement pas, en Iran, ou sur le procès de la malheureuse Véronique Courjault, pour laquelle j'espère de tout cœur que la Cour ne suivra en aucun cas les invraisemblables réquisitions de l'avocat général...
Et bien, je tiens à  dire ici haut, fort et clair, que je souhaite bonne chance à  Monsieur Diouf, dont j'ignorais l'existence il y a une semaine, mais que je n'ai strictement rien à  battre de son éviction, ni non plus de l'OM et de sa gouvernance et de ses stratégies de daube : je m'en fous complètement ! Lire la suite