- Maître Mô - http://maitremo.fr -

Oph, t’as l’Mô !

Je sais parfaitement que nous ne sommes malheureusement pas encore vendredi, et qu'il siérait, "en semaine on reste à  la peine", que je vous entretinsse1 d'un tas de trucs passionnants, comme la réforme des retraites (mais il se trouve que je suis pour la suppression totale d'icelles, position indéfendable publiquement 2 ), la condamnation de Monsieur Kerviel (dont mon illustrissime et (déjà ) ressuscité confrère Eolas nous a expliqué les termes avec son brio habituel, et notamment l'aspect partage de responsabilités impossible3 . Mais, je ne sais pas vous, moi je suis avec les banques comme elles sont avec mes comptes : tendu. Et donc, je me pose une lancinante question : si je comprends que la banque concernée ait soumis à  la sagesse du Tribunal les justificatifs des pertes prétendument imputables à  l'impétrant, pourquoi personne à  ma connaissance n'a-t-il chiffré aussi les gains, que je suppute4 avoir été faramineux, générés pour la banque par les mêmes prises de positions ? Non, parce qu'une banque n'a manifestement aucun système d'alerte valable lorsqu'elle gagne de l'argent, mais je suis le vivant témoin de ce qu'elle en possède en revanche des dizaines dès qu'elle en perd, ou croit qu'elle risquerait de pouvoir en perdre...? (Attention, je place pour une fois la coupure de texte ici, parce que je fais ce que je veux !) Il me semblait moralement utile qu'il y eût un compte entre les parties, comme on dit chez nous...), ou, pour prendre une actualité plus brûlante encore, de la valse des mots de Monsieur Kouchner, qu'il conviendra désormais naturellement de qualifier de "Monsieur Loyal", si ce n'était déjà  fait, de la réponse hilarante donnée hier sur France Info à  un journaliste par Monsieur Tapie, sur la vérité de son rendez-vous secret avec Monsieur Le Pen en 19935, que sais-je encore...

Mais, sous notamment la pression -policière- de certains commentateurs de ce blog, membres de la Force Publique et venus ès qualité m'y titiller en conséquence sous quelques récents articles6, je me suis en fait aperçu qu'il y avait un moment que je ne m'étais pas auto-dérisionné7, alors même que, très sérieusement, nous vivons une période de morosité générale conséquente, et que plus que jamais il faut essayer de se souvenir que tout ça, c'est pour rire, et que nous ne sommes que des microbes face aux étoiles -et que ça n'est pas parce que mon incroyable talent de narrateur, ma beauté physique hors du commun, mes capacités d'avocat hors-pairs, et ma fulgurante intelligence, entre autres, sont désormais reconnus partout à  travers le monde, me valant des propositions pécuniaires quotidiennes en tous domaines, que je dois oublier ce que la plupart d'entre vous est malheureusement dans l'obligation de faire, à  l'impossible nul n'étant tenu : rester simple8 .

Quand je vois, notamment, ces quelques confrères se pavaner avec leurs dossiers soi-disant "importants" dans tous les médias, alors que pas plus tard qu'hier j'en ai ouvert un petit nouveau dont les images se passent je crois de commentaires, et que, vraiment, j'ai grand hâte de lire, c'est à  dire de trouver un mois totalement libre à  cette fin,

The big file
The big file

je me dis que la fameuse Théorie de la Relativité   ([EDIT : j'avais initialement mis tout ce passage en petite note, mais en le relisant au bureau, je me suis dit que c'était dommage, il mérite les grands caractères, donc je le dépetitenotise !] Allez, c'est la grosse déconne aujourd'hui, alors je vous l'explique, en vous précisant immédiatement que cette feignasse d'Einstein n'a en fait presque rien trouvé, c'est Galilée, l'inventeur de la sonde, qui a fait tout le boulot de base : en gros, ça raconte que nous (enfin, les hommes. Les femmes,  quinquadimensionnel, au minimum, à  mon avis) vivons dans un espace quadridimensionnel (le temps, et trois données d'espace), et que la dimension temps varie en fonction de la relativité du mouvement, ce qui explique que nous voyons comme des abrutis le soleil se lever et se coucher alors qu'en fait il fait les trois-huit, parce que nous le voyons depuis la Terre, et en général posés dessus (sauf les amoureux, qui eux ne le regardent d'ailleurs pas car ils sont occupés ailleurs), mais qu'elle fonce en réalité dans l'Espace en faisant "ihaheuureueeehhh" comme n'importe quel vaisseau spatial de Star Wars tout en tournant telle mouche autour d'étron frais autour du soleil, et que s'il nous était possible de ressentir cet état nous constaterions que le soleil est immobile et que c'est nous qui sommes en mouvement, et nous commettrions ce faisant une nouvelle erreur, exactement comme les gens croient que les avocats sont riches, puisque le soleil ne serait pas plus immobile que nous si nous étions capables de l'observer depuis notre Galaxie, ce qu'on ne peut pas faire car on manque de carburant pour aller y faire un tour, la fusée électrique n'ayant pour l'instant qu'une autonomie de deux mètres et un temps de charge de dix-huit années, et ainsi de suite, tout système n'étant assimilable qu'imbriqué dans un autre système par définition plus grand et en imbriquant de plus petits, telle par exemple ma femme par rapport à  moi, de telle sorte qu'on va tous mourir. OK ?)    ferait bien de s'appliquer aussi aux avocats, et que ceux-ci ne perdraient rien à  se détendre un peu sur un sujet qui leur est cher9 : eux-mêmes.

Et, en parallèle, je cherchais depuis longtemps un moyen de remercier Oph de m'avoir dessiné des tas de petits bonshommes me représentant10 dans différentes situations, et que j'utilise parfois dans les commentaires11) .

Un moyen de remerciement, assez répandu depuis que les Phéniciens ont inventé la monnaie scripturale12, était l'argent, mais, outre que je n'en ai plus, je la connais un tout petit peu, je suis sûr qu'elle aurait refusé...

Et puis, une sale rumeur, qui me semble hautement fantaisiste, tant son blog l'est lui-même, et vu sa joliesse, et sa légèreté de plume et de crayon, mais on ne sait jamais, prétend qu'Oph, la douce Oph, serait, dans la vraie vie... Banquière ! Or, si par impossible, comme dit un avocat qui ne croit pas un mot à  ce qu'il vient de plaider et veut proposer une solution subsidiaire au tribunal, cette rumeur avait un soupçon de fondement avéré, je n'y peux rien, ça s'appelle le choc post-traumatique, je suis physiquement placé dans l'incapacité de donner volontairement de l'argent à  un banquier -de force, j'en nourris déjà  deux ou trois à  moi seul, tous les mois, dont ma Oph à  moi, que je salue au passage en lui confirmant bien entendu que je blague, que je l'adore, et que je comprends parfaitement que la banque ait des frais, lesquels dépassent mes revenus mensuels rien que pour gérer mon compte, pardon, à  bientôt, amicalement, votre bien dévoué.

Donc, bref, il se fait tôt13, j'ai trouvé rigolo de faire une planche de Bande Dessinée intégrant tous les personnages qu'elle m'a gentiment offerts, oui, l'objet de ce truc était juste de vous la poster, comme ça, pour le plaisir, et pardon du dérangement.

Bon, alors, d'abord, à  ma seule décharge, j'ai découvert qu'il était plus compliqué à  mon avis de faire un scénario destiné à  intégrer des dessins que l'inverse...

Ensuite, faute d'autres excuses, je tiens à  présenter les miennes, des plus sincères, aux véritables scénaristes ou auteurs de BD parfois égarés sur ce blog verbeux, et que j'adore, tous : prenez ça pour un petit défouloir, un prétexte à  remerciements, mais, euh... Glissons rapidement ensemble, si vous le voulez bien, sur l'indigence d'icelui scénario -admirons juste les cadres, ils m'ont pris presque toute la nuit dernière !

Allez, je vous livre la chose, toute honte bue, avant de repartir vers le boulot la joie au cœur et le chéquier en berne, en vous priant de bien vouloir ne pas me tenir rigueur de la vacuité du présent, ça fait du bien de dire n'importe quoi14, et en allant vous délecter15 des Histoires d'Oph, les vraies, dont je remercie à  nouveau l'auteur_16, bien sincèrement, en vrai !

Dessins de Oph

[N'hésitez pas à  cliquer sur la planche, ça vous la rend un peu plus lisible...]

(Et tout de go, Oph, j'ajoute carrément votre doux pseudo dans mes mots-clés17 : ça va swinguer sur Google !)

  1. Oui, subjonctif imparfait, mais j'hésite... Décidément, je crois que je régresse... []
  2. sous peine de voir des gens en colère avec des t-shirts rouges me taper avec leur panonceaux, ils s'en sont déjà  pris à  ma bagnole la dernière fois, sous le prétexte simpliste qu'en ayant marre d'être bloqué à  un feu, non pas rouge mais vert, à  cinq cents mètres de chez moi, après une dure journée, j'avais tenté d'en écraser quelques-uns -les gens sont mesquins. []
  3. En vain largement, pensé-je malheureusement : hier soir, David Pujadas, France 2, parlait encore d'une "amende" à  la place de "dommages et intérêts" ... []
  4. Il ne s'agit pas d'une citation de Franck Ribery []
  5. c'est dire si par ailleurs tout le monde s'en fout []
  6. Que je salue au passage en leur recommandant (de police, bien sûr) de bien vider leurs historiques de connexion, dans leurs bécanes de bureau, ils passent un temps fou sur le Ouaibe aux heures de travail, et on ne sait jamais, la police est partout ! []
  7. Ce verbe n'existe stupidement pas, je l'invente donc à  l'instant, car j'ai su rester djeun'. []
  8. Allez, ne m'en veuillez pas trop, je suis déprimé ces temps-ci, y a pas de mal à  se faire du bien... []
  9. Ainsi qu'à  leurs clients pour certains []
  10. de façon idéalisée, en vrai j'ai de très grandes oreilles et je suis moins bien proportionné, tout dans les jambes et un début de bide, ça commence à  devenir gracieux... []
  11. Trop peu, mais c'est un peu compliqué, mes commentaires peuvent intégrer des images, mais uniquement en provenance d'un disque dur, pas de mon serveur Ouaibe, d'où il faut que je télécharge donc l'image concernée à  chaque fois et autant de fois que je veux l'utiliser, j'ai merdu sur ce coup-là , mais ça dépasse mes compétences techniques aidejuridictionnellesques (comprenez "anémiques" []
  12. © Eric Dupont-Moretti []
  13. Oui, j'ai commencé à  écrire ce grand n'importe quoi à  quatre heures ce matin, il est six heures trente, aie aie aie, aurai-je le temps avant le proche réveil de mes monstres -je parle de mes enfants seulement, ici-, suspense insoutenable..? []
  14. On le fait tous les jours, c'est entendu, mais là  c'est à  titre gracieux, ça ajoute au plaisir... []
  15. Un bon lien valant mieux que deux "tu liras", je  réinsère celui d'Oph, allez hop, c'est fête ! Pour les indécis, je rappelle en outre qu'elle s'est parfois représentée elle-même pratiquement nue, sur son blog ! Pourquoi je dis ça ? Non, pour rien. []
  16. Pour les explications sur le laideron de "e" manquant à  la fin, voire presque toutes les notes de bas de page de presque tous mes autres articles ! []
  17. "Tags", pour les maniaques du PHP []