- Maître Mô - http://maitremo.fr -

Karc’Hariad est amoureux !

Et, tout à  la folle joie de ce noble sentiment, m'a demandé de le laisser exulter ici : c'est avec grand plaisir que j'ai accepté, et que je lui cède immédiatement la place, en lui souhaitant tout le bonheur du monde...

Et oui !

Enfin !

Yes !

Cela m'est arrivé aussi !

(C'est pas trop tôt ...).

Laissez moi vous narrer ce moment digne des plus beaux contes de fées...

... C'était il y a environ un an, alors que je me ressourçais dans mon beau pays qu'est la Bretagne, je me promenais sur les bords de la Rance au lieu-dit de La Hisse près du château du Chêne Vert.

J'admirais le magnifique panorama verdoyant que m'offrait cette large boucle de la rivière sur laquelle, naguère, je m'entraînais aux courses de kayak. Le doux clapotis de l'eau s'écrasant en vaguelettes sur la plage de sable fin bordant la digue m'incitait tant à  l'introspection qu'a la méditation (= sieste).

Plus en amont, les pêcheurs dans leurs carrelets descendaient leurs filets dans les eaux poissonneuses, savourant en pensées et par avance les délices culinaires généreusement offertes par la Nature en ce lieu préservé.

C'est alors que je l'ai vue.

Elle.

Sortant de l'eau telle une naïade, elle est venue de la rivière pour s'allonger langoureusement sur la plage, exposant son magnifique corps sculpté par des années de natation à  ce doux (et rare) soleil matinal si particulier (= frisquet pour un mois de juillet).

La splendeur de son teint hâlé s'accordait parfaitement avec la profondeur de ses yeux noirs, encadrés par ses fins cils d'ébène. Faisant semblant d'ignorer l'émotion qu'elle suscitait en moi, elle est restée là , telle la star qu'elle était et qu'elle restera à  jamais à  mes yeux et dans mon esprit, sur la plage, transformant cette banale matinée en un de ces instants inoubliables dans la vie d'un homme (... C'est moi qui écris tout ça ?!).

Ne pouvant détacher les yeux de cette apparition féerique, j'ai quand même pu me ressaisir suffisamment pour la prendre en photo, émotion volée et numérisée que je ne peux m'empêcher de partager avec vous.

La voici.

Elle.

La Dame

Je sais ce que vous allez me dire.

Elle est un peu ronde.

Pourtant, elle fait vraiment très attention à  son alimentation ; ne mangeant que du poisson cuisiné à  l'eau.

... Bon, d'accord. J'arrête mon délire.

En fait, il s'agit d'une femelle phoque qui a élu domicile dans cet endroit particulier de la Rance. L'eau y est très poissonneuse, du coup elle n'a même pas besoin de chasser pour se nourrir.

Elle est surveillée par les habitants et l'institut océanographique de Bretagne, qui a essayé de lui trouver un compagnon (non, pas moi !) qu'elle a refusé, préférant rester seule dans la Rance plutôt que de retourner en mer.

Sur la photo, elle venait de sortir de l'eau pour se chauffer au soleil, en attendant que la marée la monte jusqu'au niveau de la digue, ce qui lui permettrait d'aller près du parking du port où elle pourrait s'adonner à  ses activités favorites : jouer la star pour les touristes et se faire nourrir par les habitants.

Elle répond à  son nom et sait très bien ce qu'est un appareil photo ... et un poisson ! Par contre, mademoiselle est un peu farouche et répond à  coup de dents si jamais on se laisse tenter de la caresser.