Injugeable.

« PUTAIN MAIS C’EST PAS VRAI, PAS ENCORE UNE FOIS ! » Je vois ma (nouvelle) greffière sursauter et je comprends qu’elle croit que je lui reproche quelque chose, puisqu’elle vient de me déposer la pile de nouvelles requêtes en assistance éducative qui m’attendait à mon retour de vacances. Elle se détend rapidement en me voyant me ruer dans le bureau de Marina, ma binôme juge des enfants, la collègue qui par définition connaît autant mes dossiers que moi les siens – c’est-à-dire suffisamment pour se remplacer l’une l’autre sans trop de difficultés et se consulter efficacement en cas de besoin. « Non …

En hommes probes et libres

[Déclaration d’amour publiée dans la Gazette du Palais du 14 juin 2016, que j’édite à nouveau ici au sortir d’un dur procès criminel…]   C’est la plus belle juridiction de France. La plus difficile, aussi. Et c’est là qu’on y trouve le plus la vérité. Tout devrait toujours s’y juger comme on y juge. L’on a failli en 2010 en supprimer les jurés ; on a partiellement réussi en 2012 en en tuant trois – il semble donc que l’on juge mieux avec moins de cerveaux… En 2009, on a même osé penser y appliquer la procédure de « plaider coupable », …

Les histoires d’A.

Etre JE1 n’est pas déprimant, épisode 3. La majorité de mes dossiers sont ouverts par mon Parquet « de résidence » ou par « mes » justiciables eux-mêmes. Je les suis souvent depuis le début, ou en tout cas au long cours. Mais pas exclusivement : c’est le cas des procédures qui m’arrivent sur dessaisissement d’autres collègues au gré des déménagements des parents concernés.2 Le cas d’Amina, donc. Un dossier de deux gros tomes dont je m’aperçois à la lecture que l’essentiel ne concerne pas Shayna et Megann, ses deux filles de 3 et 5 ans, mais est en grande partie composé de copies …

Helter Skelter

« When I get to the bottom I go back to the top of the slide, Where I stop and I turn and I go for a ride Till I get to the bottom and I see you again … »   Je suis toujours heureuse d’avoir de futurs collègues comme stagiaires, et d’autant plus lorsque le DCS1 me les affecte juste avant l’été, ou en toute fin d’année. Tu vas être avec moi ces deux semaines de décembre, en assistance éducative seulement, et c’est une excellente période pour ça : le stock de demandes de modifications de droits de visite parentaux …

A l’abandon

« Comment vas-tu en ce moment ? – Oh, ça va bien, merci. Mes parents sont plutôt pas mal en ce moment, donc ça va. Ils sont plus gentils et plus cool maintenant, vous savez. Leurs problèmes sont … On les gère, quoi » Léane a 16 ans lorsque je la rencontre en audience. Son frère jumeau William et elle ne se rappellent même pas une époque à laquelle ils n’étaient pas placés. Ils n’ont jamais vécu avec leurs deux plus jeunes frères, Gaspard et Théo, placés au jour de leur naissance. Leurs parents se sont rapidement révélés incapables de prendre correctement …

Dans la douleur

Lise et David n’ont que 22 ans, se sont rencontrés à 15 ans et ne se sont plus quittés depuis. Deux ans de « vraie » vie commune, un emploi stable pour chacun, ils décident donc logiquement de réaliser leur envie de fonder une famille. Lise est donc rapidement enceinte, la grossesse se déroule sans incident, ils sont heureux et préparent tranquillement l’arrivée du bébé, aidés notamment par Sybille, la soeur aînée de la jeune femme, qui est puéricultrice et explique à Lise comment pourvoir aux besoins primaires des nouveaux-nés, l’invitant même parfois à venir avec elle lorsqu’elle rend visite à certains …

Plainte

« JE VAIS LA MASSACRER. JE VAIS LA DÉFIGURER. » Laurence est figée devant le SMS, elle n’arrive pas à penser, elle sent la sueur qui lui inonde le dos, elle n’a qu’un mot en tête pour l’instant, écrit avec des pierres et qui écrase tous les autres : elle a peur. Elle est terrorisée. Le problème est qu’elle le connaît, Igor, oh oui, elle ne le connaît que trop, après ces vingt ans, et après l’accélération qu’elle a constatée toute cette année, surtout ces derniers mois : ce n’est pas une menace en l’air. Il est en rage, à nouveau. Il …

Un papa, une maman, trois garçons, quatre placements

Des clichés qui circulent sur les fonctions de juge des enfants, il y en a plein, y compris parmi les magistrats d’ailleurs : annoncez à un collègue que vous devenez JE, et vous avez, oh, une chance sur trois, je dirais, de le voir répliquer « Ah ? Tu vas faire du social, maintenant ? » – sauf, bien sûr, s’il est lui-même ou a été JE1 . Idem pour les amis avocats, qui m’ont parfois demandé si ce n’était pas ennuyeux de ne plus vraiment faire de droit et de passer ses journées à entendre les gens se lamenter. De son …