A bientôt ma puce, forcément.

Elle s'appelle Sandrine, pas question de ne pas dire son vrai prénom. C'est une de mes rares vraies amies filles, je veux dire par là sans aucune arrière-pensée, juste amis pour de bon, comme avec mes amis mecs.

Il faut dire qu'avoir la chance de la rencontrer et ne pas devenir son ami serait une ineptie : elle a tout. Elle est belle, elle est drôle (et quand elle rit de bon cœur, ce qui lui arrive souvent, elle guérit deux mille dépressifs d'un seul coup), elle est intelligente, elle est généreuse, et ce qui la caractérise le plus à mes yeux est son absolue gentillesse : je ne sais pas si vous connaissez autour de vous une seule personne que vous n'avez jamais entendue dire de mal de quelqu'un, jamais entendue se plaindre non plus ? Moi oui, grâce à elle.

Lire la suite

Test de l’été : les résultats

Comme d'habitude (oui, à partir de deux fois, on peut décréter qu'il s'agit d'une habitude), vous trouverez ci-dessous les résultats du test de personnalité aux questions duquel vous n'aurez pas manqué de répondre préalablement, sinon c'est de la triche.  Lire la suite

Test de l’été

 

Un an déjà depuis ma dernière publication ici, il n'y a pas de quoi se vanter. Il serait moins glorieux encore de réitérer le même type de billet en ne vous parlant ni d'enfants maltraités, ni de justiciables heureux, mais en me contentant simplement de vous reproposer un test idiot, n'est-ce pas ?

Certes.

Mais comme je suis imperméable à la honte, que Maître Mô m'a envoyé un SMS absolument irrésistible m'affirmant que j'avais tous les droits ici (j'ai évidemment fondu en le lisant, vous vous en doutez), que Totomathon m'a appris à fabriquer des gifs, que d'aucun(e)s étaient mécontent(e)s de leurs résultats de l'an dernier et que la fin de mes vacances est bien trop proche pour que je me lance dans une histoire d'enfants perdus, paf, revoilà le test de l'été !  Lire la suite

Test de personnalité : les résultats

Les réponses au test qui faisait l'objet du billet précédent se trouvent ici, afin de vous préserver de la vile tentation de tricher en y répondant. Et comme je ne suis pas une truffe, je vais insérer ici la balise qui les empêchera d'apparaître en page d'accueil. Non mais.

Il va de soi que le haut niveau de rigueur scientifique ayant présidé à l'élaboration de ce test exclut toute possibilité de réclamation quant aux résultats obtenus ou à de viles chicanes de cohérence entre questions, réponses et résultats. Vous vous doutiez quand même bien qu'il y aurait des pièges, non ? Lire la suite

Mô-ment de détente

C'est l'été, ça fait très longtemps qu'aucun billet idiot léger n'a plus été publié sur ce blog, vous travaillez comme une bête de somme pour vous mettre à jour avant vos vacances, vous êtes en vacances mais il pleut/il fait trop chaud/vous êtes gavé de galettes hors de question d'ingurgiter une seule beurre-sucre de plus/vous avez déjà réalisé 297 bracelets en petits élastiques, vous vous ennuyez, vous vous demandez comment occuper votre prochaine pause-pipi (durant laquelle il va de soi que votre smartphone vous accompagnera) ?

Autant de raisons pour que ce somptueux quoique léthargique blog vous propose, dans la plus pure tradition journalistique biba-esque, un test de personnalité inédit qui vous permettra enfin de répondre, en quelques minutes et gratuitement, à cette brûlante question existentielle :

 

Quel juriste êtes-vous ?

Lire la suite

Ce blog avait moins trois ans…

[ Allez : petit exercice de style, improvisé tôt ce matin et ça se voit, j'en demande d'avance pardon, pour fêter les trois ans du blog, que ni ma chère Marie, ni moi-même, n'avions vu venir -elle me l'a tout de même signalé hier soir, ayant, comme toutes les femmes, une perception du temps infiniment plus établie que la mienne...

J'avoue que je n'aurais rien fait du tout, étant crevé, si Mômette n'avait décidé de me réveiller en sursaut vers quatre heures en braillant à  vingt centimètres de mon oreille, après un parcours nocturne périlleux avec ses petites gambettes et dans le noir de son lit à  celui de ses parents : "PAPA, TU DORS PAS ? VEUX FAIRE CACOU !! IL EST OU MON DOUDOU ??" : quoi qu'il en soit de l'engueulade s'en étant suivie1, grâce lui soit rendue, puisque sans elle vous n'auriez pas le plaisir de lire ce chef d'œuvre...

Il va de soi que tout éventuel commentaire -mais franchement ça mérite pas, hein, c'est juste pour sourire et marquer le coup- devra être effectué en vers, pas de raison que je demeure le seul à  m'être fait chier !

Pour les jeunes avocats, donc illettrés, qui nous lisent, avidement je le sais : le poème d'origine est de feu Monsieur Victor Hugo, qui, non, n'est ni un joueur de foot, ni un candidat de la Nouvelle Star -mais il aurait pu, sûrement.

Et plus sérieusement : merci, lecteurs d'ici, avoir bien voulu parfois bien aimer ce qu'on y écrit ! On en a sous le coude, vous verrez !! ]

Ce blog avait moins trois ans ! Mô remplaçait le Maître,
Déjà  tous les clients passaient par la fenêtre,
Et de l'avocaillon, déjà , par maint endroit,
Le front du narrateur brisait le masque étroit. Lire la suite

  1. Puisqu'évidemment son putain de Doudou était dans son lit, et de cacou, en réalité, point... Je lui ai donc réexpliqué pour la centième fois, pédagogiquement hein, attention, que, le vendredi soir, papa boit souvent déraisonnablement, et que partant, c'est LA nuit de la semaine où il doit roupiller un peu... []

N’importe quoi du vendredi !

Il y avait bien longtemps que je ne m'étais pas amusé à  parcourir, via l'un des merveilleux outils statistiques dont nous disposons en cachette dans l'administration de ce blog, les intitulés des requêtes diverses tapées sur les moteurs de recherche qui ont amené les internautes chez moi (et du coup, à  balancer un petit article sans fond -je le dis dès le départ pour déranger le moins possible ceux qui voulaient pleurer un coup...)...

Et il faut reconnaître que je ne suis pas déçu ! Ce qui en revanche ne doit pas être le cas des quelques auteurs de celles que je vous ai réunies ci-dessous en petit florilège, toutes tentées sur la semaine écoulée, et qui n'ont pas, je pense, trouvé ici la réponse exacte à  leurs attentes surprenantes...

Bref, j'allais vous écrire que si l'immense popularité de nos joyeux écrits, à  Marie et moi, reposait sur ce genre de recherches, j'allais le fermer sans plus attendre et me remettre au tricot, quand soudain, rayon d'espoir et de lumière, voilà  que le Community Manager de Wikio France, car oui il y a des sites qui ont ça1, m'adresse un mail pour me proposer de publier en avant-première mondiale le classement du mois des blogs juridiques, comme la fois dernière, précitée, justement ! Et qu'est-ce que je n'y découvre-t-il pas2, après avoir accepté par pur orgueil ???3 Lire la suite

  1. mais eux n'ont pas Marie, mon Community Manager à  moi, qui possède entre mille autres l'avantage de pouvoir mettre en prison ceux qui ne nous lisent pas ! []
  2. Oui, la tournure est osée : et alors ? []
  3. Et hop, suspens insoutenable... []

Arnacœur ?

Je ne sais pas si c'est moi qui vieillis1, si c'est un signe des temps, expression qui ne signifie rien mais a le mérite d'avoir l'air d'être sage, ou bien si réellement le phénomène augmente ces jours-ci, mais j'ai bien l'impression de m'être successivement fait arnaquer un nombre de fois très supérieur à  la moyenne, récemment ...

Je ne vous parle bien sûr pas des arnaques très ordinaires, celles que nous subissons tous très régulièrement, au fil de nos vies respectives, et dont les auteurs sont parfaitement connus, soit l'État, tout organisme faisant partie de ce groupuscule terroriste opaque que l'on appelle communément "les charges" (URSSAF, caisses de retraite, caisse de prévoyance, etc ...2 ), très évidemment les banques en général et la mienne en particulier, de nombreux intervenants à  domicile, tel ce plombier exorbitant, ainsi qualifié-je son prix mais non pas son talent, que je salue cordialement en lui confirmant par là -même que je ne l'oublierai pas, ne serait-ce parce que je lui dois d'avoir dû apprendre en urgence la plomberie et l'art de souder dans de l'eau mêlée de caca, après son passage, ainsi naturellement, plus près de ma profession vénérée, que les confrères, les procureurs, les juges, et bien entendu avant tout les clients.

Non, je me réfère ici à  de véritables arnaques, dont j'ai été la victime innocente, et dont, pour la dernière en date, celle que je souhaite vous exposer, je ne suis même pas certain que c'en ait été une ... Lire la suite

  1. enfin, si, je le sais : je vieillis, mais je veux dire par là  que je ne sais pas si ce que je veux vous raconter est lié à  cet état de fait -si vous m'interrompez dès la première ligne, on n'est pas rendu ... []
  2. Note utilitaire : défiez-vous à  vie de tout organisme comportant le mot "Caisse" dans sa dénomination, l'expérience enseigne qu'il est à  fuir immédiatement, et n'en concerne toujours strictement qu'une seule, de caisse, la sienne. []

Ordonnance de Clocloture.

Il y avait longtemps que je ne m'étais pas autorisé une imbécillité du vendredi, et que ça me manquait, donc je.

Je me suis servi du texte d'une chanson déjà  ancienne qui, comme le dirait mon Ami-Frère Hugo Renard, que je salue et embrasse au passage en espérant que son RSA suffise à  l'abreuver pendant ses vacances, là -bas, en Martinique (il est intermittent du spectacle, il crée, mais il souffre), ne marchera jamais mais qui est l'une des plus belles et des plus chantées et reprises du Monde, je crois bien.

C'est totalement idiot, mais ça me fait sourire et bien sûr, car rien n'est jamais totalement gratuit en ce Bas-Monde, en particulier lorsqu'il s'agit d'avocat, ça montre au passage à  quel point n'importe quel propos peut être interprété de n'importe quelle façon, et comme il est dès lors capital de bien les retranscrire, lorsqu'on les rapporte, ou de bien les lire, avec recul, lorsqu'on les utilise.

Comme je suis d'humeur facétieuse, non point au vu d'un grisant weekend de garderie trois jours, mais parce qu'il y avait deux chèques au courrier aujourd'hui1, attention, il y a un grand jeu-concours gratuit à  la fin : je vous laisse le soin de trouver et nous citer par commentaires tous les faits et qualifications légales pour lesquels Monsieur François peut valablement être renvoyé devant le Tribunal Correctionnel ! Lire la suite

  1. Certes l'un non signé et l'autre de cinquante euros, mais c'est un début []